Droits Humains : Les Commissaires aux Droits Humains et les responsables administratifs et financiers de la CNDH en formation à Dosso

Dosso abrite depuis hier lundi, deux sessions de formation organisées par la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) avec l’appui de l’Union Européenne à travers l’Institut Danois des Droits de l’Homme (IDDH) à l’attention des commissaires aux droits humains et aux responsables administratifs et techniques de l’institution. La cérémonie d’ouverture a été présidée par la Vice-présidente de la CNDH, Mme Fatouma Kako, en présence du gouverneur de la région de Dosso, M. Albachir Aboubacar, du président du Conseil régional, du préfet du département de Dosso, du représentant pays de l’Institut Danois des Droits de l’Homme et de nombreux invités.

Cette formation s’inscrit dans le cadre de l’atteinte des objectifs de l’axe 1 du Plan Stratégique de la CNDH du projet intitulé «Appui aux Forces de Sécurité des pays membres du G 5 Sahel pour la lutte contre l’impunité et le renforcement de leurs liens avec les populations» financé par l’Union Européenne à travers l’IDDH où figurent plusieurs actions.

Pendant quatre jours que dureront les travaux, les participants seront édifiés sur les rôles et fonctions d’une institution nationale des droits humains (INDH), les mécanismes de protection des droits humains, les techniques d’investigation, d’enquêtes, de rédaction des rapports en cas de violation des droits humains, les instruments juridiques nationaux, régionaux et internationaux relatifs aux droits de l’homme. 

Dans le discours qu’elle a prononcé à cette circonstance, la Vice-présidente de la CNDH Mme Fatouma Kako a indiqué que cette formation est une opportunité pour les Commissaires aux Droits Humains et le personnel administratif et technique d’être encore édifiés sur le travail exaltant et noble qui les attend durant leur mandat. L’internalisation de tous ces apports, a-t-elle ajouté, contribuera sans nul doute à mieux les outiller pour l’obtention de meilleurs résultats dans l’accomplissement du travail quotidien pour l’effectivité des Droits Humains au Niger. D’autre part a ajouté Mme Fatouma Kako, cette formation permettra aux bénéficiaires d’assurer un meilleur suivi de la situation des droits humains dans les régions du pays par la conduite de missions d’investigations, la production de rapports y relatifs et leur diffusion.

Le représentant pays de l’Institut Danois des Droits de l’Homme M. Maïriga Ibrahim a dans son intervention loué le partenariat qui existe depuis plusieurs années entre l’IDDH et la CNDH dans la mise en œuvre de divers projets. Ce qui a permis d’atteindre d’importants résultats dont le dernier en date est le Projet Appui aux Forces de Sécurité des pays membres du G 5 Sahel pour la lutte contre l’impunité et le renforcement de leurs liens avec les populations. Le représentant pays de l’IDDH a formulé le vœu que ces quatre jours de travaux permettront à la CNDH d’avoir un nouvel élan et la rendre encore plus efficace.

Auparavant, le gouverneur de la région de Dosso M. Albachir Aboubacar  s’est réjoui du choix porté sur sa région pour la tenue de ces assises qui contribueront sans nul doute au renforcement des capacités des commissaires aux droits humains et des cadres de la CNDH sur diverses thématiques. Le gouverneur de Dosso a félicité la nouvelle équipe de la  CNDH que dirige M. Maty Elhadj Moussa tout en formulant le vœu que ce mandat soit couronné de succès pour la jouissance des droits humains sur l’ensemble du territoire national. Le gouverneur de Dosso a évoqué l’installation des antennes régionales de l’institution qui, dit-il, représente à n’en point douter une opportunité pour les populations nigériennes dans le cadre de l’effectivité des droits et devoirs du citoyen.

Mahamane Amadou  ANP-ONEP/Dosso

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...