Réunion de travail entre le Maire central de Niamey et une délégation de l’AFD : Relancer les travaux du Comité de Pilotage sur l’étude de l’armature commerciale de la ville de Niamey

Le président du Conseil de ville de Niamey, le député-maire M. Oumarou Moumouni Dogari, a rencontré hier à son Cabinet, une délégation de l’Agence Française de Développement (AFD), conduite par la Directrice adjointe de l’institution au Niger, Mme Emilie Garet. La délégation est venue s’enquérir de l’état d’avancement du projet de réhabilitation et/ou de déménagements de certaines infrastructures de Niamey, la capitale. Parmi celles-ci, il y a notamment la Maternité Gazobi, les marchés de Haro Banda (rive droite), Djamagué, Dar Es salam, Dolé. Cette rencontre fait suite à celle tenue, le 31 août 2021, par le Comité de Pilotage sur l’étude de l’armature commerciale de la Ville de Niamey. Il était question, lors de la réunion d’hier, de procéder à l’examen et la validation des sites retenus, de procéder au choix des zones tampons, de définir les termes de référence et de valider le Projet de construction et d’aménagement des marchés de la capitale.

La Directrice adjointe de l’Agence Française de Développement au Niger, Mme Garet a rappelé que la réunion du comité de pilotage de l’étude de faisabilité sur le projet d’approvisionnement alimentaire de la Ville de Niamey, s’est déroulée, il y a exactement 6 mois. «Cette étude financée par l’Agence Française de Développement (AFD) a pour objectif de décrire de façon scientifique comment il faut reconstruire les différents marchés de Niamey dans les règles de l’art», a-t-elle indiqué. Au cours de la présente rencontre, qui a regroupé les vices-maires, les conseillers de Ville de Niamey et des cadres techniques du comité de pilotage, les participants ont échangé sur les différentes composantes du projet. La première composante est relative à la construction du marché Dolé ; la deuxième composante porte sur l’aménagement du marché Dar Es salam et celui de Harobanda et enfin la troisième composante est celle de la gestion et du renforcement des capacités des acteurs (les services techniques de la collectivité et les commerçants), le tout  pour un montant estimé à 11 milliards de francs CFA. «L’objectif de cette mission, c’est aussi de s’enquérir de l’Etat d’avancement du projet de réhabilitation et/ou de déménagements de certaines infrastructures de Niamey, de visiter les sites retenus et de voir éventuellement les autres points à préciser et à éclaircir dans le cadre de l’exécution de ce projet infrastructurel», a précisé Emilie Garet.

Quant au président du Conseil de Ville de Niamey, il a tout d’abord rappelé que cette étude de l’armature commerciale de la Ville de Niamey est engagée depuis 2018 mais a rencontré, dans son exécution, un certain nombre d’obstacles et certaines étapes n’ont pas été validées par les différents partenaires. M. Oumarou Dagari a précisé qu’au cours de cette réunion, il va falloir mettre en œuvre les décisions prises dans le précédent rapport, tout en les améliorant. «La Ville de Niamey est prête, l’Etat nigérien est prêt pour mettre en application ce qui a été retenu dans le cadre de l’exécution dudit projet», a-t-il assuré. Par ailleurs, M. Dogari a évoqué d’autres défis auxquels fait face la capitale, à savoir la gestion des déchets, l’accès à l’eau potable dans certains quartiers de Niamey, la salubrité, etc. Selon lui, ces questions trouveront leurs réponses grâce aux efforts des autorités mais aussi de l’AFD, de la Banque mondiale et d’autres partenaires. «Nous allons nous mettre dans la posture de créer les conditions de pouvoir trouver ce financement à travers l’AFD ou d’autres partenaires pour réaliser toutes ces ambitions dans l’intérêt des populations», a promis M. Dogari.

Des visites ont conduit les membres de la délégation dans les marchés Dolé, Dar salam et Harobanda, en compagnie des agents de la mairie centrale de Niamey. Notons que l’AFD est un partenaire essentiel du Niger depuis 62 ans. Elle met la priorité sur les services de base : eau, énergie, santé et éducation-emploi pour offrir un avenir aux jeunes Nigériens, tout en agissant sur la sécurité alimentaire et en renforçant la gouvernance et la modernisation de l'État.

 

Mahamadou Diallo(onep)

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...