Zinder/ I3N: Session extraordinaire du Comité technique régional de l’I3N

Le Secrétaire Général de la région de Zinder, M. Maman Harou, a présidé, le lundi 7 mars dernier, la cérémonie inaugurale de la réunion extraordinaire du Comité Technique Régional de l’Initiative 3N. Durant deux jours, les participants à la réunion se sont penchés essentiellement sur la ‘’présentation de la feuille de route pour opérationnaliser les voies de la transformation des Systèmes alimentaires pour une alimentation saine à l’horizon 2030 au Niger.’’

Dans son intervention, le Secrétaire Général de la région de Zinder a tout d’abord rappelé, qu’à l’instar des autres pays sahéliens, le Niger est de plus en plus affecté par une superposition de crises complexes combinant les sécheresses, les inondations, l’insécurité civile et l’insécurité sanitaire depuis l’avènement de la pandémie de la COVID-19. Tous ces défis, a-t-il dit, ‘’tendent à amplifier les contradictions et les conflits locaux et à dégrader l’accès à une alimentation saine, particulièrement pour les groupes les plus vulnérables’’.

«Pour créer les conditions préalables aux transformations que nous recherchons dans nos communautés sur le terrain, a fait remarquer M. Mamamn Harou, un soutien pour l’émergence progressive d’un environnement favorable aux plans de la vision et des politiques de développement en lien direct avec des systèmes alimentaires qui produisent une alimentation sûre et nutritive est nécessaire».

C’est dans ce cadre, a-t-il poursuivi, qu’il est envisagé le ‘’développement des chaines de valeur alimentaires à fort potentiel économique et nutritionnel, le développement des infrastructures rurales et de l’irrigation, la transformation alimentaire à petite échelle et l’agro-industrialisation, le développement des marchés locaux, le développement de la recherche et la vulgarisation agricoles et la protection sociale sont aujourd’hui des axes remis à jour pour le nouveau plan d’action de l’I3N’’.

M. Mamamn Harou a ajouté que les actions de relèvement des communautés, ainsi que de réhabilitation et de relance du développement des zones fragiles du pays sont en train d’être amplifiées par la mobilisation des acteurs étatiques et non étatiques en mettant ensemble les organisations paysannes, les humanitaires, les acteurs de développement et de la sécurité.

Cette dynamique, a expliqué le Secrétaire Général de la Région de Zinder, a permis d’accélérer l’opérationnalisation d’une approche de NEXUS Urgence–Développement-Paix au niveau national. «Concernant enfin l’amélioration de la productivité des systèmes de production et la résilience des communautés face aux chocs, des résultats physiques importants ont été obtenus mais qui restent encore insuffisants», a-t-il conclu.

 

SiddoYacouba,  ANP-ONEP/Zinder

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...