Cérémonie de clôture de la 1ère Session Extraordinaire du CESOC pour l’année 2022 : Le Conseil donne un avis favorable pour l’adoption des SAF de Tillabéri et de Zinder

 Les travaux de la première session extraordinaire du Conseil économique, social et culturel (CESOC) ont pris fin, le samedi 12 mars dernier, en fin de la journée, à Niamey. Après cinq (5) jours des travaux en plénière et en commission, portant sur l’examen des Schémas d'Aménagement Foncier (SAF) des Régions de Tillabéri et de Zinder, les conseillers ont donné un avis favorable du CESOC pour l’adoption de ces documents. C’est le président du CESOC, Malam Ligari Maïrou qui a présidé la cérémonie de clôture.

Dans son discours de clôture de ladite session, le président de l’Institution, s’est réjoui de la qualité du travail accompli par les conseillers, à qui il a transmis toute sa reconnaissance et ses encouragements. «Ce fut un exercice passionnant pour des hommes de terrain que nous sommes. Ayant largement conscience du rôle et de l'importance des SAF dans la vie de nos régions, vous avez examiné sans complaisance et en détail les documents cadres qui nous ont été présentés», a-t-il souligné.

Malam Ligari Maïrou a saisi cette occasion pour rappeler l’importance et l’utilité des SAF pour nos régions et surtout pour la population nigérienne, en majorité rurale qui a pour principale activité l'agriculture et l'élevage. «Ces activités qui sont la colonne vertébrale de notre économie reposent essentiellement sur la valorisation du potentiel productif», précise-t-il, tout en insistant aussi sur les défis auxquels nos ressources naturelles font face, à

savoir, le changement climatique, la pression démographique chaque jour grandissante. «La demande croissante des terres agricoles et des espaces pastoraux sont hélas souvent source d'incompréhensions. C'est face à cette situation devenue endémique que le Niger a adopté en mars 1993, l'ordonnance fixant les principes d'orientation du code rural qui prévoit le schéma d'aménagement foncier, comme l'un des principaux instruments de mis en œuvre», a-t-il indiqué.

Le président du CESOC a ainsi félicité et invité les régions de Tillabéri et de Zinder à un engagement nécessaire pour la mise en œuvre de leurs schémas d'aménagement foncier. Il a aussi, saisi l’occasion pour exhorter les régions non encore dotées de document cadre de SAF de faire l'effort de finaliser leur projet afin que soit généralisé cet outil au Niger et ce, pour une gestion responsable et pragmatique des ressources naturelles du pays. «Sur ce point précisément, je voudrais attirer l'attention de tous les acteurs du SAF, que ces instruments font partie des indicateurs de performance, de mobilisation de ressources auxquels les plus hautes autorités de notre pays accordent beaucoup d'importance», a-t-il déclaré. Le président du CESOC a, au nom du Conseil, félicité le Secrétariat permanent du Code rural, les services techniques et les experts venus des régions de Zinder et de Tillabéri, pour le professionnalisme dont ils avaient fait montre et pour leur disponibilité à travailler en synergie avec le comité du SAF du CESOC, pour atteindre ce résultat magnifique.

Auparavant, le Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture, Dr Garba Yahaya a, au nom du Ministre, salué la qualité du travail accompli par le CESOC dans les deux avis sur les SAF de Zinder et de Tillabéri. «L'examen des documents cadres des SAF par le CESOC est une étape obligatoire prévue par l'Ordonnance 93 - 015 du 02mars 1993 fixant les Principes d'Orientation du Code rural en son article 129 qui stipule que  ‘’Chaque Schéma d'Aménagement Foncier est adopté par décret pris en Conseil des Ministres après avis des collectivités locales et du Conseil économique, social et culturel’’», a-t-il rappelé. Dr Garba Yahaya a souligné que les schémas d'Aménagement foncier revêtent une importance capitale pour notre pays en ce sens que leur mise en œuvre effective contribuera à la réduction des conflits fonciers récurrents entre opérateurs ruraux et une mise en valeur rationnelle de nos ressources naturelles.

Il faut noter que les conseillers ont, au terme de cette session extraordinaire, adopté d’importantes recommandations et résolutions.

 Ali Maman(onep)

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...