Fin des travaux de la Session ordinaire du Conseil des ministres des pays membres de la CBLT : Des échanges fructueux en vue de redynamiser l'organisation

Les travaux de la 67ème Session ordinaire du Conseil des ministres des pays membres de la Commission du Bassin du Lac Tchad  (CBLT) ont pris fin le 17 mars dernier au Palais des Congrès de Niamey sous la présidence du ministre fédéral des Ressources en Eau de la République fédérale du Nigeria, président en exercice du Conseil des ministres de la CBLT, M. Suleiman Hussein Adamu. Après délibérations, les Commissaires ont approuvé le programme d’activités 2022 du Secrétariat Exécutif et le projet de budget évalué à 19.072.182.000 FCFA.

La séance du huis-clos a permis aux Commissaires d’examiner la lettre du Ministre Fédéral des Ressources en Eau, 1er Commissaire du Nigeria auprès de la CBLT concernant l’accord de M. Muhammadu Buhari, Président de la République Fédérale du Nigeria, Président en exercice du Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CBLT, de prolonger provisoirement le mandat de S.E. Ambassadeur Mamman NUHU, en tant que Secrétaire Exécutif pour un second mandat de quatre (4) ans et recommande au Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l’entériner lors de leur prochaine conférence.

A l’issue des différentes communications, les Commissaires ont félicité le Secrétaire Exécutif, Ambassadeur Mamman NUHU, pour la qualité de son rapport moral et les résultats obtenus au courant de l’année 2021, et ce, malgré la crise sanitaire de Covid-19 qui a impacté les activités de la Commission et le faible niveau des ressources financières mises à sa disposition. Les Commissaires ont également félicité les experts nationaux pour la clarté et la pertinence de leur rapport. Après délibérations, les Commissaires ont approuvé le programme d’activités 2022 du Secrétariat Exécutif et le projet de budget évalué à dix-neuf milliards soixante-douze millions cent quatre-vingt-deux mille (19.072.182.000) FCFA dont 17.319.181.000 FCFA pour le développement, soit 91%, et 1.753.000.000 FCFA pour le fonctionnement, soit 9%.

S’agissant de la situation financière de la CBLT, le Conseil a salué les efforts consentis par certains Etats membres en 2020 qui ont permis à la Commission de continuer d’accomplir ses missions jusqu’ici. Il a une fois de plus souligné les difficultés de paiement des contributions par les Etats membres qui

accusent des montants importants d’arriérés. Les Commissaires se sont engagés unanimement à intercéder auprès de leurs gouvernements respectifs afin d’assurer le paiement régulier et à temps de leurs contributions. Ils ont exhorté le Secrétariat Exécutif à mener un plaidoyer de haut niveau et à explorer de nouvelles sources de financement afin de pallier l’insuffisance des contributions des Etats membres.

Au cours de ces échanges, le Conseil des Ministres a adopté le rapport des experts nationaux et a pris des résolutions comme celles portant approbation du compte-rendu de la 66ème Session du Conseil des Ministres, du rapport moral du Secrétaire Exécutif, du rapport d’activité 2021, et du rapport du Contrôleur financier, des rapports d’audit externe des exercices 2019 et 2020 et en donne quitus au Secrétaire Exécutif. Ils ont également adopté la

proposition du Nigeria de renouveler le mandat de l’Ambassadeur Mamman NUHU au poste de Secrétaire Exécutif pour une nouvelle durée de quatre ans. Les Commissaires ont aussi adopté le mémorandum sur les postes vacants au secrétariat Exécutif et ont instruit le Secrétaire Exécutif à procéder au recrutement à ces postes, sous la supervision du Président du Conseil des Ministres, et ce, conformément aux procédures en la matière. Ils ont, après discussions convenu sur la nécessité de créer une nouvelle Division de l’Intégration Régionale et Stabilisation, instruit le Secrétariat Exécutif à approfondir la réflexion sur le sujet et de présenter les résultats lors d’un prochain Conseil des Ministres.

Le Conseil a aussi pris acte de l’état d’avancement du Projet de Transfert des eaux interbassin et instruit le Secrétaire Exécutif à prendre toutes les dispositions pour rechercher les financements

nécessaires des études approfondies sur l’amélioration de l’hydraulicité des tributaires du Lac (le système Chari-Logone et la Komadougou-Yobé) et l’aménagement du Lac Tchad. Les participants ont également pris acte de l’état de mise en œuvre de la Stratégie régionale de stabilisation, de relèvement et de résilience des territoires affectés par la crise de Boko Haram et ont instruit le Secrétariat Exécutif à élaborer une feuille de route pour l’appropriation des acquis de la Stabilisation. Les Commissaires ont enfin exprimé leur profonde gratitude à l’endroit des Partenaires Techniques et Financiers pour les appuis multiformes qu’ils ne cessent d’apporter à la CBLT.

Mamane Abdoulaye(onep)

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...