Renforcement des capacités des responsables de communication des Ministères : Vers une harmonisation de la communication gouvernementale

Le département Information et Communication de la Primature a organisé, hier à Niamey, une journée d’échanges avec les responsables de communication des différents ministères autour de quatre principales thématiques majeures en l’occurrence l’introduction à la communication gouvernementale ; rôle et responsabilité des chargés de communication des ministères ;  gestion des réseaux sociaux et sites web et enfin processus d’élaboration des stratégies et plan de communication. C’est le ministre de l’Elevage, Porte-parole du gouvernement qui a présidé l’ouverture de la session, en présence du ministre de la Communication, chargé des Relations avec les Institutions.

La présente session de formation et d'échanges sur le rôle des chargés de communication, consiste à renforcer la communication des ministères et, plus globalement, celle du Gouvernement. «Des actions à fort impact sur le vécu des populations se font, malheureusement, elles ne sont pas bien connues, car pas toujours visibles», a déploré le ministre Zada Mahamadou, dans son mot à l’ouverture des travaux. Le devoir des responsables de communication des ministères, est pourtant de porter ces actions à la connaissance du grand public, a-t-il relevé. Cette journée d’échanges vient ainsi combler un vide dans la communication des ministères.

Ce faisant, des thèmes pertinents, particulièrement dignes d'intérêt, notamment autour du rôle et contribution des attachés de presse sont abordés par des experts du domaine de la communication et celui du coaching. Le ministre de la Communication s’est dit persuadé qu'au sortir de cette journée, les participants mèneront leur mission avec encore plus d'efficacité et d'efficience. M. Zada Mahamadou a souhaité, d’ailleurs, qu'il y ait un cycle de formations régulier des communicants. Car, dit-il, «de nos jours, la réussite de nos actions de développement est de plus en plus dépendante de la communication qui les accompagne, devenant ainsi un secteur incontournable».

Présidant l’ouverture des travaux, le ministre de l’Elevage, Porte-parole du gouvernement, M. Tidjani Idrissa Abdoul-Kadri a reconnu que le Gouvernement communique peu (…), d’où l'impérieuse nécessité de renforcer son dispositif de communication et de communiquer davantage. Et pour lui, il n’y a pas mieux que les communicateurs des Ministères pour être conviés aux présents échanges afin de diagnostiquer les goulots d'étranglement rencontrés dans leur structure et réfléchir sur les moyens de les résorber. «Les Ministères sont ceux qui portent et mettent en œuvre les politiques publiques sectorielles. Ce sont eux qui peuvent et doivent fournir des données pertinentes sur l'action du Gouvernement aussi bien  au niveau central que local. Ce sont donc les Ministères qui alimentent très largement ce qu'il convient d'appeler la communication gouvernementale», a expliqué le Porte-parole du gouvernement. M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri a situé ce défi dans le contexte actuel caractérisé par la trop grande influence des réseaux sociaux où les fakes news et les manipulations de l'information à des fins diverses sont monnaie courante.

«Le Gouvernement est conscient de l'état actuel des services de communication. Cet état est appelé à changer pour permettre de disposer de ressources humaines qualifiées et disponibles, de ressources financières et matérielles conséquentes et des structures adaptées pour communiquer», a déclaré le porte-parole du gouvernement. «C'est dans cette perspective que des réflexions sont en cours avec le concours de mon département ministériel pour doter le Gouvernement d'une stratégie de communication globale, qui va inspirer les Ministères pour élaborer des stratégies sectorielles», a-t-il poursuivi.

Les thématiques abordées, plaçant les participants au cœur des enjeux de la communication gouvernementale, les aideront à mieux saisir leurs rôles et responsabilités, à mieux apprécier le processus d'élaboration d'une stratégie de communication et de son plan d'action et à mieux appréhender les défis des réseaux sociaux et de la gestion des sites web, a estimé le ministre Tidjani Idrissa Abdoulkadri.

A la clôture des travaux, le Directeur de Cabinet du Premier ministre, M. Laouali Chaibou a soulignéé que la journée a été riche en informations à même de permettre aux communicateurs des ministères de mieux mener leur mission de «communiquer opportunément, d’assurer davantage la visibilité de l’action des ministères». Il les a invités, à s’investir face à tous les défis que connait notre pays, selon leur responsabilité évidemment, et de répondre aux besoins du public en informations de qualité et en temps réel.

 

Ismaël Chékaré(onep)

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...