MRN : Albadé Abouba dans l’éloignement politique ?

Albadé Abouba, président du MPR Jamahuriya, est un des artisans de l’arrivée au pouvoir de Bazoum Mohamed. Comme un visionnaire, avant même la tenue des élections, il avait annoncé avec certitude la victoire de leur candidat. Aujourd’hui, près d’un an après la concrétisation de sa prémonition et la consécration de Bazoum Mohamed, Albadé Abouba semble être laissé aux oubliettes politiques. En dehors de quelques broutilles données à certains militants de MPR, le leader est toujours laissé à la touche. Président de la troisième force politique du Niger, Albadé Abouba semble être gagné par le désoeuvrement politique, la lassitude et l’épuisement d’une espérance interminable. Surtout que, la promesse politique qui lui aurait été faite risque d’être un mirage. Selon des sources politiques, dans les accords électoraux scellés aux dernières élections, il aurait été prévu la création d’un Sénat à la tête duquel Albadé Abouba sera porté. Une telle démarche nécessite une révision de la Constitution. Et pour être pris en considération, selon l’article 174 de la Constitution, le projet ou la proposition de révision doit être voté à la majorité des trois quarts (.) des membres composant l’Assemblée nationale. Peut être que, c’est dans cette perspective que s’inscrirait le rapprochement annoncé sur les réseaux sociaux entre certains partis de l’opposition et la majorité. En tout état de cause, des ténors de Jamahuriya voient déjà une trahison politique. Une trahison politique qu’ils aperçoivent à travers une cabale médiatique expertement orchestrée contre le secrétaire général du MPR et certains de ses camarades. Du reste, depuis quelques temps, des militants du parti d’Albadé font l’objet d’une cabale médiatique dont l’objectif serait de ternir leur image et celle du parti. Surtout de décourager et d’amener le président Albadé Abouba à renoncer à son Sénat. En tout cas, des langues se délient au sein de la mouvance au pouvoir. Selon une source crédible, des responsables du PNDS seraient à la manoeuvre. Ils seraient contre une éventuelle création de Sénat au Niger. Donc contre l’arrivée d’Albadé à la tête de l’institution . C’est cette ingratitude politique dont seraient victimes Albadé Abouba et son parti le MPR Jamahuriya.

Ali Soumana

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...