Assemblée nationale/Installation et mise en place du bureau du Parlement des jeunes du Niger : Melle Ouma-kaltouma-Elhadj Abala élue présidente du parlement junior

Le président de l’Assemblée nationale, M Seini Oumarou a procédé, le samedi 16 avril 2022, à l’installation solennelle de la 6ème législature du Parlement des jeunes du Niger à l’hémicycle de l’Assemblée nationale place de la Concertation. Par la suite, le parlement junior a mis en place son bureau le dimanche 17 avril 2022 à travers des élections justes et transparentes à l’issue desquelles, Melle Ouma-Kaltouma-Elhadj Abala est élue présidente de l’instance parlementaire des jeunes. Ils sont au total 171 députés juniors dont 96 filles venus des huit (8) régions du pays et de la diaspora constituant la 9ème région. La cérémonie d’installation solennelle s’est déroulée en présence des présidents des institutions de la République, du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Sékou Doro Adamou,  du gouverneur de la région de Niamey, M. Oudou Ambouka, du Président du Conseil de Ville de Niamey, le député-maire Oumarou Moumouni Dogari, du président du réseau parlementaire nigérien relatif au parlement des jeunes et de la protection de l’Enfant, le député Amadou Massalatchi, des représentants des organisations internationales accréditées au Niger et de plusieurs invités.

Procédant à l’installation de l’instance des jeunes parlementaires du Niger, le président de l’Assemblée nationale a tout d’abord remercié les membres du réseau en charge des questions de jeunesse pour les efforts déployés afin de sélectionner avec rigueur et impartialité les nouveaux membres de ce parlement junior pour lequel, le peuple nourrit beaucoup d’espoirs d’en faire une vitrine pour la jeunesse, un incubateur aux hautes vocations à la gestion future des affaires publiques et un référentiel de bonnes pratiques pour tous les jeunes nigériens.

M. Seini Oumarou devait ensuite appeler les responsables du réseau à prendre toutes les dispositions nécessaires afin d’élaborer et d’exécuter, avec efficacité, un programme d’encadrement des députés juniors. Pour lui, le programme devra en priorité faire place à l’apprentissage de la citoyenneté responsable, à la connaissance de l’Etat, des institutions de la République ainsi qu’aux problématiques majeures du développement de pays. «L’Assemblée nationale ne peut que se féliciter des résultats atteints par chacune des législatures juniors qui se sont succédé depuis le début des années 90, certainement en raison du sérieux avec lequel ces législatures étaient conduites. Fort de l’expérience capitalisée par votre réseau depuis bientôt trois décennies, je sais que vous conduirez ce programme avec réussite à la satisfaction des jeunes députés, de leurs parents et surtout de notre institution», a déclaré M. Seini Oumarou.

Pour le président de l’Assemblée nationale, le sérieux et l’esprit de responsabilité avec lesquels les différentes législatures se sont déroulées, «valent aujourd’hui au parlement nigérien, respect et considération de la part des parlements des pays comparables au nôtre. En effet, de tous ces pays qui se sont essayés à cette pratique de parlements juniors, sous l’égide de l’Union interparlementaire, notre pays est l’un des rares à la poursuivre encore, avec bonheur et sans discontinuer», a affirmé M. Seini Oumarou. Le président du parlement nigérien devait par ailleurs, relever que cela a valu au Niger la reconnaissance des organisations interparlementaires comme l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie qui, pour cette raison, a préféré le Niger à d’autres pour le lancement du parlement des jeunes des pays du G 5 Sahel. «C’est dire alors qu’avec ce nouveau parlement, vous aurez à relever le défi de la permanence des pratiques et surtout de la qualité», a-t-il ajouté.

Les députés juniors sont sélectionnés sur la base du mérite des résultats scolaires. «Nous sommes fiers de vous, en effet, parce que pour être ici vous avez dû passer entre les mailles étroites d’un tamis sélectif basé sur l’unique critère du mérite scolaire. Je voudrais le rappeler ici, c’est pour nous le seul critère qui vaille lorsqu’il s’agit de sélectionner des scolaires. Plus que par le passé, ce critère représente pour notre pays le symbole d’une école qui retrouve sa vocation à former les élites et les travailleurs compétents susceptibles d’impulser le développement économique et social auquel nous aspirons depuis toujours», a dit M. Seini Oumarou. Pour le président du parlement nigérien, cette école, efficace dans l’instruction et la formation du citoyen, est l’une des premières priorités du Président de la République, M. Mohamed Bazoum. Il l’a fait un des axes majeurs de sa gouvernance qui poursuit l’objectif d’une éducation porteuse de changements qualitatifs pour les concitoyens et pour le pays.

Le président de l’Assemblée nationale a, en outre, exhorté les jeunes parlementaires à aborder avec beaucoup de sérieux, la dignité de député qui leur est conférée et d’être cet exemple vertueux que l’on peut spontanément donner à leur classe d’âge. Il les a appelés à être dignes représentants de cette classe en étant assidus à leurs séances, en prenant part à toutes les activités de terrain que leurs encadreurs seront amenés à organiser pour eux. «Prenez l’exemple sur vos prédécesseurs qui étaient d’excellents députés tout en restant de brillants élèves. En effet, presque tous les anciens députés juniors ont pu conduire d’excellentes études supérieures et s’insérer aisément dans la vie active où leur comportement citoyen et leur esprit d’engagement les font facilement remarquer et apprécier», a conseillé le président de l’Assemblée nationale.

Auparavant, le Gouverneur de la région de Niamey, M. Oudou Ambouka a présenté ses félicitations et encouragements aux jeunes filles et garçons sélectionnés sur la base du mérite scolaire et de la discipline, venus de toutes les contrées du Niger à l’image de la représentation nationale.

Quant au député-maire de la Ville de Niamey, il a rappelé aux jeunes parlementaires que la richesse d’un pays se mesure au dynamisme de sa jeunesse, au degré de son civisme, à sa détermination pour le travail bien fait. M. Oumarou Moumouni Dogari a rassuré de sa disponibilité à les accompagner. «Nous resterons par conséquent à votre disposition pour vous accompagner lors de votre séjour à Niamey», a-t-il souligné.

Le président du réseau du parlement des jeunes a quant à lui rappelé les objectifs poursuivis à travers la création de l’instance des députés juniors qui est de développer la culture démocratique auprès des jeunes, de les initier à la procédure parlementaire, de favoriser l’éveil des jeunes à la culture de la paix et de tolérance, de développer le sens de responsabilité sociale des jeunes, de susciter la participation active des jeunes à la promotion de leurs droits et leurs devoirs puis à la recherche de solutions à leurs problème etc.  Selon le député Amadou Massalatchi, la particularité de la présente législature est la proportion des jeunes filles membres du parlement des jeunes. «Au tout début, le réseau a déployé beaucoup d’efforts pour qu’il ait parité quant à l’effectif des membres. Aujourd’hui, la tendance s’est fortement inversée au point où la présente législature compte 96 filles pour 75 garçons soit une proportion de plus de 56% », a-t-il déclaré avant de les féliciter.

Enfin, après la mise en place le dimanche 17 avril 2022 du bureau à l’issue des élections qui se sont déroulées dans la transparence, les députés juniors ont assisté à deux présentations sur la gouvernance démocratique et la présentation de l’Assemblée nationale par des directeurs de l’administration centrale de l’Assemblée nationale.

Dans le programme, les jeunes parlementaires ont visité hier dans la matinée du lundi 18 avril 2022, le Musée National Boubou Hama et dans l’après-midi le président de l’Assemblée nationale, M. Seini Oumarou a accordé une audience aux membres du bureau élus conduits par la présidente.

Seini Seydou Zakaria(onep)

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...