Affaire de présumée tentative de coup d’Etat : Ibou Karadjé inculpé par le juge d’instruction

 Les choses se compliquent davantage pour Ibrahim Amadou Moussa alias Ibou Karadjé. Selon des sources crédibles, il aurait été inculpé par le juge d’instruction du Tribunal militaire, le vendredi 15 avril 2022, dans l’affaire dite de tentative de coup d’Etat. Ibou Karadjé aurait été inculpé pour avoir participé à une conspiration visant à renverser un régime constitutionnel. Des faits prévus et punis les articles 261 du Code de justice militaire et article 78 et suivants du Code pénal. Un mandat dépôt lui aurait été décerné par le juge pour la poursuite de l’instruction. Il est retourné dans sa prison de Filingué avec un deuxième mandat de dépôt. Ce qui signifie que le sieur Ibrahim Amadou alias Ibou Karadjé est doublement poursuivi par la justice nigérienne. Une première inculpation pour un présumé détournement de deniers publics, cette fumeuse affaire dans laquelle il aurait participé avec certains agents de l’Etat à la soustraction frauduleuse de plus de huit (8) milliards de FCFA des caisses de l’Etat. Pour cette affaire qui, apparemment, peine à connaitre son épilogue, il est dans sa deuxième année de détention.

Voilà qu’une autre affaire surgit aujourd’hui pour, davantage, serrer l’étau autour de lui. Il se retrouve donc, aujourd’hui, en prison avec deux mandats dépôt pour deux affaires distinctes. C’est la récompense politique pour ce natif du quartier Karadjé qui a tout donné et tout risqué pour le parti au pouvoir. Il aurait participé au financement de la campagne électorale de Bazoum Mohamed, actuel président du Niger, en octroyant des véhicules 4x4 et d’importantes sommes d’argent. Ibou Karadjé était l’enfant chouchou du couple présidentiel. Il semble que, le président Bazoum Mohamed l’appelait à tout moment. Du reste, selon des sources bien informées, il détiendrait beaucoup de secrets. Sa proximité avec l’ancienne première dame Malika et de la nouvelle première dame Hadiza lui aurait permis de découvrir beaucoup de choses sur la gouvernance rose. Dont l’affaire de 8 milliards de FCFA du trésor, un os dans la gorge du régime. Une affaire compliquée dont le jugement pourrait faire éclabousser des personnalités politiques insoupçonnées Donc, il faut, à tout prix, faire reporter, différer et empêcher la tenue du jugement de cette affaire. Pour qu’Ibou ne puisse pas claquer la langue et faire de déballage.

A.S

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...