Situation sécuritaire de la région de Tillabéri : Le Président de la Commission nationale des droits humains reçoit le rapport du forum de Tillabéri

 

Le président du comité d’organisation du forum de Tillabéri sur la sécurité, la paix, la cohésion sociale et le développement durable, M. Moussa Harouna a remis, le 22 avril dernier au président de la Commission nationale des droits humains (CNDH), M. Maty Elhadj Moussa, le rapport contenant les recommandations formulées lors dudit forum qui s’est tenu du 26 au 27 mars 2022 à Tillabéri. La cérémonie s’est déroulée au siège de la CNDH en présence des membres de l’Union Tillabéri.

 Pour rappel, le forum a regroupé toutes les composantes de la région de Tillabéri. Il s’agit des administrateurs, des hommes politiques, des membres d’organisations de la société civile, des chefs traditionnels et leaders religieux ainsi que des responsables des forces de défense et de sécurité.

Selon le président du comité d’organisation du forum, M. Moussa Harouna, la CNDH est un acteur important qui pourrait les accompagner pour que les recommandations formulées soient appliquées. Il s’agit des recommandations à l’endroit du gouvernement, de la population, de la classe politique mais aussi sur le rôle de la chefferie traditionnelle. «Le comportement des acteurs politiques a fait que beaucoup d’anomalies dans la recherche de la paix ont été constatées. Il a été ainsi recommandé à l’endroit de la classe politique de se démarquer de leur appartenance politique pour voir l’intérêt général du Niger et plus spécifiquement l’intérêt des populations de la région de Tillabéri», a déclaré M. Moussa Harouna.

Peu après avoir reçu le rapport, le président de la CNDH, M. Maty Elhadj Moussa a félicité les membres du comité d’organisation du forum pour l’intérêt porté sur la CNDH en décidant de venir partager les préoccupations majeures du Niger et singulièrement celles de la région de Tillabéri en matière de stabilité sociale et de sécurité. Il a ainsi déploré la situation délétère de la sécurité qui prévaut dans cette région. «La région de Tillabéri de manière singulière connait depuis un certain temps un extrémisme si violent, si cruel et si inhumain. Cela sort de l’ordinaire de ce que nous avons connu depuis qu’on est né sur cette terre. Nous avions vécu dans un cadre pacifique, les communautés vivaient en bonne symbiose. Aujourd’hui, subitement nous nous retrouvons dans une insécurité sans précédent», a déploré le président de la CNDH.

M. Maty Elhadj Moussa a, par conséquent, rassuré les membres du comité d’organisation du forum de Tillabéri que la commission examinera le rapport afin d’identifier la partition que la CNDH peut jouer pour que les conditions soient créées afin ce forum ne soit pas, un forum de plus. «Le forum doit produire des résultats qui permettent de stabiliser la zone», a-t-il précisé.

Oumar Issoufou(onep)

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...