Déclaration de l’Alliance des Travailleurs du Niger (ATN) : L'ATN exige du gouvernement le respect de tous les protocoles d’accord signés avec les centrales syndicales

A l’occasion de la célébration de la fête du travail, l'Alliance des Travailleurs du Niger (ATN) a rendu publique le samedi 30 Avril 2022, une déclaration dans laquelle elle réaffirme sa ferme détermination et son engagement à combattre farouchement tout comportement ou toute situation qui ne prendrait pas en compte l'intérêt général des travailleurs.

Dans cette déclaration lue par le Secrétaire général de la Confédération Général du Travail  Niger (CGT-N), M. Abdou Souley, l’ATN a rappelé que pour le mouvement syndical Nigérien, le 1er mai revêt plusieurs significations. «Il s’agit d’une journée de solidarité au cours de laquelle les structures syndicales font le point de la situation des travailleurs au plan national, sous-régional et international», indique-t-on.

Au plan social, la déclaration souligne que l'année qui vient de s'écouler a été marquée par des débrayages çà et là dans le secteur de transport, du commerce, de la santé et de l'éducation dus essentiellement au non respect des protocoles d'accords signés avec les partenaires sociaux, aux différents rififis liés à l'installation de bases militaires étrangères, à l'arrestation et l'embastillement de certains acteurs de la société civile. Toutefois, «l’ATN apprécie l'attitude du Président de la République pour avoir initié un certain nombre de rencontres avec les couches socioprofessionnelles du Niger pour voir comment, ensemble, exécuter son programme dans les domaines essentiels de l'éducation, de la santé et de l'agriculture», s’est réjoui l’ATN.

Au plan politique, l'année a été marquée selon l’ATN par entre autres la lutte contre la corruption et les détournements des biens publics, la publication par la Cour des comptes du rapport de contrôle des opérations de l'Etat, des institutions de la République, des sociétés d'Etat et d'économie mixte, des collectivités et des parties politiques dont les mauvaises pratiques ont été relevées çà et là, la présentation de la DPG bâtie autour de 7 axes et son approbation par l'Assemblée Nationale; l'adoption du projet de révision de la DPG du gouvernement par l'Assemblée Nationale.

Au plan sécuritaire, note la déclaration, l'année 2021 a été caractérisée par la montée de l'insécurité croissante dans les régions de Tillabéri, de Diffa, de Tahoua et Maradi. «Face à cette insécurité, l’ATN appelle la classe politique de la majorité comme de l'opposition à transcender le clivages politiques afin de créer les conditions idoines pour un consensus national autour des questions de l'insécurité qui sévit à l'Est et à l'Ouest de notre pays», souligne la déclaration.

L’ATN a enfin formulé quelques doléances à l’endroit du gouvernement. Il s’agit entre autres de l'application intégrale de tous les protocoles d'accords signés avec les centrales syndicales, l'octroi d'une prime de départ à la retraite, la vente à prix modéré et la distribution gratuite des vivres à la population en général et aux travailleurs en particulier se trouvant dans les zones déficitaires, la mise en œuvre effective du décret d'application du statut des auxiliaires de l'Administration publique et du décret d'application de celui des agents des collectivités territoriales, la réduction du prix d'hydrocarbures à la pompe, la révision à la baisse du tarif de communication par les compagnies de téléphonie cellulaire, l'élaboration, l'adoption et la mise en œuvre d'une loi portant sur le code de baux à loyer, conformément à l'article 100 de la constitution de la 7ème République, la construction des logements sociaux sur le Budget de l'Etat, la révision à la hausse du taux du SMIG, l'augmentation conséquente des salaires, l’apurement des arrières des incidences financières liées aux avancements et reclassements, etc.

 

Yacine Hassane(onep)

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...