Redéploiement des Forces Barkhane et Takuba au Niger : Assemblée nationale, une majorité parlementaire sans âme

Une fois de plus ces soi-disant députés de la mouvance au pouvoir viennent de montrer à la Nation Nigérienne et à la face du monde que le peuple nigérien souverain ne les a jamais choisi pour le représenter à l’hémicycle. Ils ont été choisis par l’ancien président Issoufou Mahamadou.

Sinon comment comprendre que des élus représentants du peuple, votent toujours des lois contre ce peuple, ils sont là en réalité que pour leurs intérêts, le peuple nigérien n’a qu’aller se faire voir.

La force Barkhane était là depuis 2013 pour une soi-disant lutte contre le terrorisme dans le Sahel. Pourtant chaque semaine que Dieu fait il y a des attaques dans la région de Tillabéri. Rien que la semaine dernière plusieurs attaques ont survenues dans la zone de Tillabéri.

Ce vendredi 22 avril dernier, nos soi-disant députés de la majorité ont voté sans gène et sans se soucier de ce pauvre peuple nigérien souverain, 131 voix pour et 31 contre et 0 abstention, pour autoriser le redéploiement des bases étrangères en occurrence ‘’Barkhane et Takuba’’ à l’Ouest du Niger, c’est-à-dire dans la région de Tillabéri qui fait frontière avec le Mali.

Barkhane et Takuba sont deux ‘’forces étrangères’’ chassées par les nouvelles autorités maliennes de la Transition pour cause de mauvais résultats sur le terrain de la lutte contre le terrorisme. Le Niger vient en réalité de sauver la France, une véritable bouée d’oxygène que notre pays vient d’offrir à la France et ses acolytes européens. Ce qui est sûr, une seconde ou troisième chance qui vient d’être accordée à la France et ses européens, particulièrement aux forces françaises qui sont à avant-garde dans le combat contre le terrorisme au Sahel, et tout ceci dans un contexte où l’opinion publique nationale est totalement contre. Au Niger l’on se rappelle encore des attaques de Chinagoder, Inatès sans oublier les attaques de Tongo-Tongo dans le département de Ouallam dans la région de Tillabéri. Vue les conditions dans lesquelles le président Bazoum Mohamed, son gouvernement et l’Assemblée nationale ont ‘’facilité les choses’’ tout en contournant les grilles massives de notre loi fondamentale, ce qui veut dire qu’en retour ils sont en droit d’attendre des résultats probants sur le terrain. Donc zéro attaque sur notre territoire normalement, un retour rapide des déplacés dans leur terroir, la réouverture des écoles fermées, etc.

Une question des observateurs aux soi-disant députés de la majorité sur cette affaire de redéploiement de ces forces étrangères sur le sol nigérien : Ont-ils (députés de la mouvance au pouvoir) réellement la conscience tranquille ? Sont-ils réellement des nationalistes comme les malien? Les français veulent-il à travers les autorités nigériennes effacer leur humiliation infligée par ces autorités maliennes de la Transition ?

Parce que tout simplement la France à travers son ‘’petit’’ Macron veut coûte que coûte se venger du Mali, surtout de Colonel Assimi Goïta et son équipe.

AY

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...