La Mutuelle des Agents de l’ARCEP : une caverne d’Ali Baba

La Cour des Comptes dans son dernier Rapport a épinglé un certain temps d’institutions de la République pour des manquements graves décelés lors de l’examen de leurs comptes.

C’est ainsi que l’Agence de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste(ARCEP) n’a pas été épargné.

S’agissant notamment de la propension de cet organe a accordé des avances sur salaires aux agents, prélevées directement des fonds de la caisse de l'Arcep alors que l'état a catégoriquement interdit cette pratique, on se rappelle que la Cour des comptes lors de son inspection a également fait une recommandation interdisant cette pratique.

En dépit de ces interdictions, ces pratiques ont continué. Certains agents cumulent avances sur avances sur fonds propres de l'Arcep. 

 En dehors de la mutuelle des agents de l’Arcep, ils se servent sur les fonds de l'Arcep directement pour demander plusieurs avances alors que c'est interdit par l'état et par la Cour des comptes.   Et pour masquer tout ça, ces demandeurs d'avance de fonds sont pour la plupart devenus délégués du personnel pour masquer leurs actes et la hiérarchie ne dit rien comme si c'était une prise en otage.

 La hiérarchie doit implémenter et faire respecter la culture du droit et combattre l'impunité, ce qui a été interdit par les textes de l'Etat doit être suivi à la lettre.  Si la Cour des Comptes a demandé à tous les agents incriminés de rembourser les fonds de la mutuelle et qu'ils le font pas, la loi doit sévir, car personne n'est au-dessus de la loi.  Les fonds de la mutuelle sont la contre- partie de l'Arcep, le DG doit prendre toutes les dispositions nécessaires et aussi doit interpeler individuellement ces agents car ils refusent de rembourser.

 Pourquoi on observe cette culture de l'impunité ou bien cette forme de chantage à l’Arcep ?

 Ce qui est aberrant, on remarque qu’aujourd’hui à l’Arcep, des simples agents sont mieux payés que des ministres de la République avec tout ça, ils sont toujours à la recherche des avances et crédit irrégulièrement.  Que diront les autres fonctionnaires de l'Etat qui sont eux moins lotis ? On sait très bien que dans ce genre de cas, les avantages sont énormes surtout qu'on est presque certain qu'ils bénéficient même de l'assurance médicale, donc ces multiples demandes de crédit c'est pourquoi exactement ? Mieux encore la Cour des comptes a attiré l'attention de l'Arcep sur les 13eme et le 14eme mois, tout ça était de trop et doit s’arrêter immédiatement. 

C’est pour voir clair et mettre fin à certaines pratiques malsaines observées au sein de la Mutuelle des Agents de l’Arcep, que sur instruction de l’ancien Premier ministre, Brigi Rafini, une inspection sur les fonds de la mutuelle a été diligentée et des instructions fermes ont été données pour que les avances sur salaires soient arrêtés.

Qu’est ce qui se passe réellement à la Mutuelle des Agents de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (MAAR)? Quelles sont les anomalies découvertes par les Inspecteurs?

D’après les conclusions du Rapport d’inspection, la mutuelle est gérée comme une caverne d’Ali Baba où les gens se sont servis allègrement au détriment des agents qui en avaient besoin.

Sans citer des noms de x ou y nous pouvons affirmer que des gens ont abusé de leur position pour faire main basse sur les ressources de la mutuelle au mépris de toutes procédures réglementaires.

Pour illustrer nos propos, on se rappelle que l’Etat a interdit l’octroi des avances de salaire à ses agents, mais l’administration de l’ARCEP (un service de l’Etat du Niger) se considérant comme une Société Privée piétine allègrement cette interdiction en octroyant des prêts faramineux à certains agents pendant que la demande des autres est systématiquement rejetée.

Il paraît que plusieurs agents bénéficient des avances soit un cumul de 3 à 4 avances selon les événements alors qu’ils sont plus payés que les autres fonctionnaires.

Il est à déplorer la concentration de pouvoir entre les mains d’un seul individu (ordonnateur et comptable), une pratique risquée en matière de gestion.

L’inspection a relevé également d’importantes sommes à justifier par ceux-là qui faisaient trop de bruits à l’ARCEP comme s’ils étaient des saints alors qu’ils sont impliqués jusqu’au cou dans la spoliation des biens de la Mutuelle. Cette inspection a surtout relevé un manque de transparence dans la gestion et le non respect des procédures légales.

Elle a donc en conclusion fait un certain nombre de recommandations qui, si elles sont respectées permettront à cette mutuelle de répondre favorablement à l’attente des bénéficiaires.

Il est impératif que le Premier Ministre, Chef du Gouvernement contraigne toutes les autorités de Régulation à se conformer aux règles de bonne gouvernance comme l’a soulevé les différents contrôles de l’Etat. Il faut une harmonisation de gestion au niveau de toutes les autorités de Régulation.

La chienlit doit s’arrêter.

 Sonaizé Boureima, correspondance particulière

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...