Clôture de l’atelier de la conférence des Postes des Etats de l’Afrique de l’Ouest : Vers un projet de système de transfert d'argent unique dans l'espace CEDEAO

Au terme de 5 jours d’intenses travaux, l’atelier sur la revue des projets de la CPEAO pour la période 2021-2025, et définition des normes minimales de sécurité et de qualité de service a pris fin le vendredi 1er juillet 2022 à Niamey. C’est le secrétaire général du ministère de la poste et des nouvelles technologies de l’information, M. Sidi Mohamed Raliou qui a présidé la cérémonie de clôture de cet atelier en présence du Secrétaire Exécutif de la CPEAO, du directeur général de Niger Poste  ainsi de  plusieurs  participants venus des Etats membres de la CPEAO.

Dans le discours qu’il a prononcé à cette occasion, le secrétaire général du ministère de la poste et des nouvelles technologies de l’information s’est réjoui de la participation de 13 pays sur les 15 Etats membres de la CPEAO à cet atelier. Il a également salué la participation en ligne des organisations suivantes: UPAP, Poste France, UPU, Poste Maroc.

« Au cours des différentes journées de travaux qui se sont déroulés du 27 Juin au 1er Juillet 2022, il a été question de faire le point sur les projets qui feront l’objet de revue et de validation au cours de cet atelier dont le  Projet d’acheminement Terrestre du courrier Lagos-Abidjan, le Projet ECOM@AFRICA et celui de l’Inclusion Financière », a-t-il rappelé.

A l’issue  des travaux, selon M. Sidi Mohamed Raliou,  les participants ont adopté la feuille de route de la CPEAO et formulé les recommandations et suggestions. Il s’agit entre autres de maintenir le projet d’acheminement terrestre Lagos-Abidjan pour une phase pilote d’une année,  d’organiser avec la Côte d’Ivoire un atelier sur rôle et la place de la CPEAO dans le cadre de la mise en œuvre du projet ECOM AFRICA, de construire un hub sous-régional qui constituera un centre de gestion de tous les envois. « Le projet ECOM AFRICA initié et entièrement porté et exécuté jusqu’à ce jour par la République de Côte d’Ivoire est bien un projet national avec une vocation sous-régional », a-t-il relevé.

Dans les recommandations, il a également été question de mettre en place un dispositif de sécurité performant, de mettre à la disposition des ressources humaines qualifiées pour la gestion et le pilotage du hub, de mettre en place des moyens matériels de transport adéquats, de mettre en place un système intégré de la chaine logistique (douane, et transport, etc) afin de faciliter   et de garantir l’efficacité des opérations, de signer des accords avec les parties prenantes (douanes etc) appelées à intervenir sur les opérations, de renforcer les capacités (formation sur E-commerce) du personnel des postes sur la question, de tenir compte de la problématique de la gestion des données à caractère personnel,  d’organiser un atelier regroupant tous les acteurs postaux sur la transformation digitale, de mener des études de satisfaction, d’améliorer et harmoniser le système d’adressage des pays de la CPEAO, de travailler avec des sociétés expérimentées dans les domaines des services financiers, de travailler avec les autorités monétaires et les régulateurs dans l’espace CEDEAO pour une meilleure réglementation du secteur postal; d’étudier le système prépayé d’unités pour éviter les accords bilatéraux etc..

Pour M. Sidi Mohamed Raliou, les 13  pays présents sur les 15 Etats membres de la CPEAO se sont résolus à la mise en place d’un projet de système de transfert d’argent unique dans l’espace CEDEAO. « Le Secrétaire Exécutif de la CPEAO a été instruit entre autres d’approcher la BCEAO pour obtenir des dérogations au profit des opérateurs postaux dans le cadre de l’exercice des activités financières ; de mettre en place dans les États membres un cadre réglementaire fixant les normes et les objectifs de qualité de service, de définir un dispositif de pilotage et de contrôle de la qualité de service, de  mettre en place des normes sous-régionales de qualité de service et de constituer un groupe  de la CEPEAO autour des responsables points focaux ORE », a-t-il indiqué.

Le secrétaire général du ministère de la poste et des nouvelles technologies de l’information a enfin remercié et encouragé  le comité d’organisation qui a créé les conditions nécessaires pour la bonne réussite de travaux. «  Je salue également l’engagement du Secrétaire Exécutif de la CPEAO, du Directeur Général de Niger Poste et tous les pays qui ont fait le déplacement ainsi que ceux qui ont suivi les travaux en ligne », a conclu M. Sidi Mohamed Raliou.

Yacine Hassane(onep)

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...