Lancement de la distribution des engrais subventionnés dans la commune IV de Niamey : Faciliter d’accès de l’engrais aux petits producteurs

Le ministre de l’Agriculture, M. Alambedji Abba Issa a procédé hier matin au quartier Saga au Lancement de la distribution des engrais subventionnés dans la commune IV de Niamey. Cet appui de l’Etat avec le soutien du Millennium Challenge Account-Niger (MCA-Niger) vise à accompagner les petits producteurs notamment les plus vulnérables afin d’accroitre leur productivité. Cette action vise également à soutenir un groupe de producteurs bien précis qui répond à un certain nombre de critères d’éligibilité dans le but de les accompagner dans leur production.

Cette subvention concerne 25 000 ménages, 22 488 bénéficiaires enregistrés, 11 734 bénéficiaires ayant payé la contrepartie, 11 734 bénéficiaires pour recevoir les engrais. Notons que le stock total à mettre en place est de 2347 tonnes dont 1173,5 tonnes d’urée et 1173,5 de NPK.

Lors de ce lancement de cet appui aux agriculteurs, le ministre de l’Agriculture, M. Alambedji Abba Issa a rappelé qu’après la phase expérimentale, son département ministériel entame cette fois-ci avec le soutien du MCA trois autres phases. Selon lui, cette première phase couvrira 25 000 ménages, la deuxième a prévu près de 7 000T et touchera 170 000 ménages et la troisième phase 4000 T est soutenue par la Banque africaine de développement (BAD). « Nous sommes en phase d’opérationnalisation à grande échelle du système de subvention ciblée. Nous ciblons des producteurs qui répondent à un certain nombre de critères qui seront identifiés puis enregistrés et une carte est donnée à chaque producteur pour qu’il l’a présente lors de la réception des engrais», a dit le ministre de l’Agriculture. Il a expliqué que cette subvention est à hauteur de 50% soit 10 000FCFA le sac. Il a assuré que la deuxième phase débutera très bientôt, elle concernera 114 communes. L’objectif, c’est de faire en sorte que ce système de ciblage touche les petits producteurs.

De son côté, le président de la plateforme paysanne du Niger, représentant de l’OMEN, M. Djibo Bangna a rappelé que la réforme du secteur des engrais a cinq ans de mise en œuvre. « De nos jours, on peut constater une avancée notable à mettre à l'actif des organes de gouvernance », a-t-il a ajouté. Il s'agit notamment du renforcement des capacités des structures de mise en œuvre qui sont OMEN-COTEN-CTER, la dynamisation de l'association des importateurs et distributeurs d'engrais au Niger-ANIDE, l’élaboration des textes réglementaires des engrais, la création d'une direction nationale des engrais. M. Djibo Bangna a également noté entre autres, la mise à disposition des inspecteurs de contrôle de qualité et leur formation, l'organisation de plusieurs missions de prospection, d'information et de formation dans les huit régions du Niger et à l'extérieur, la création des Fonds communs des Engrais-FCE, le ravitaillement du pays en engrais. La consommation des engrais est passée en 2021 de 27 000 tonnes à 94 000 tonnes selon les chiffres de la douane, la subvention ciblée par le MCA pour trois régions du Niger dans les communes d'intervention.

Selon le responsable de l’OMEN, les stocks à mettre en place par région (Urée et NPK) se répartissent comme suit : Agadez 204 T, Diffa 168,2 T, Dosso 299 T, Maradi 890, 8T, Tahoua 321,8T, Tillabéri 299,2 T, Zinder 134,2 T et Niamey 29,6 T dont 14,6 pour la commune avec 73 bénéficiaires. Il a précisé que les activités de distribution ont démarré sur l'ensemble du territoire.

M. Djibo Bangna a noté qu'après cette phase suivra celle de l'Etat qui vise les sept régions du Niger à l'exception de Niamey dans 114 communes. « Tenant compte de la difficulté d'accès aux engrais et le coût très élevé pour les paysans, nous souhaiterions que l'Etat renforce sa position de création des usines de Blending pour exploiter le potentiel existant et de poursuivre les subventions ciblées. Pour notre part, nous nous engageons à nous mobiliser pour la réussite de cette opération », a-t-il conclu.

Dans son mot de remerciement, la maire de la commune IV de Niamey, Mme Fouta Mariama, a au nom des bénéficiaires, salué les acteurs qui ont contribué à la réalisation de cette action en faveur de ses administrés notamment l’Etat avec l’appui du MCA. Selon elle, ce geste traduit leur engagement à soutenir le développement du secteur agricole. 

Par Mamane Abdoulaye

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...