Ministère de la défense nationale : Interdiction de marché de plus d’un milliard sans l’approbation du Président ?

Selon une source interne au Ministère de la défense, pour mettre un terme à l’octroi des marchés qui ne visent qu’à enrichir des thuriféraires de l’ancien président, le Président Bazoum Mohamed aurait interdit l’octroi de tout marché dépassant un milliard de FCFA sans son accord . Par cette décision, il compterait veiller sur la régularité des marchés et leur exécution. Cette courageuse décision serait prise pour mettre fin aux pratiques de corruption qui entourent les passations des marchés au ministère de la défense. Surtout que le Président se serait engagé à acheter les matériels militaires d’Etat à Etat. Mais pourra-t-il aller jusqu’au bout de sa logique ? Difficile à croire. Car, des sources indiquent que son dernier « shopping » en Turquie pour l’achat de drones à 28 millions d’euro n’aurait pas été du goût des français. Ce qui aurait provoqué l’annulation de plusieurs contrats signés avec des sociétés turques. Le mécontentement se généralise, également, au sein de son parti, le PNDS Tarraya. Des opérateurs économiques, pas des moindres, grincent les dents et accusent le Président Bazoum Mohamed de s’accaparer de tous les marchés publics du Ministère de la défense au profit d’une nouvelle génération d’opérateurs économiques. Des nouveaux riches qu’il essaierait de créer à travers des marchés publics. Selon nos sources, aujourd’hui, ces opérateurs économiques mécontents s’interrogent sur la destination de la commission des 10% du contrat d’achat de drones turcs. En termes clairs, ils se posent la question sur l’identité réelle de celui qui aurait empoché les 10% des 28 millions d’euro du contrat. Cette meme question serait murmurée au ministère de la défense.

A.S

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...