14ème Commission de Partenariat entre le Niger et le Luxembourg : Signature de quatre protocoles d’accords relatifs à des programmes sur l’eau et l’assainissement, l’éducation, les finances publiques et l’emploi

La 14ème Commission de Partenariat entre la République du Niger et le Grand-Duché de Luxembourg, s’est tenue hier, lundi 11 juillet 2022, par visio-conférence, à Niamey et au Luxembourg. C’est le ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Hassoumi Massoudou et le ministre luxembourgeois de la Coopération et de l’Action Humanitaire du Grand-Duché de Luxembourg, M. Franz Fayot, qui ont présidé cette session, en présence des équipes pays de coopération et des représentants des Ministères sectoriels concernés.

Après les différentes allocutions, cette 14ème Commission a vu la présentation du cadre stratégique du PIC IV 52002-2026 et surtout la signature des protocoles d’accords relatifs au Programme Eau et Assainissement ; au programme d’appui au Fonds Commun Sectoriel Education (A-FCSE) ; à celui d’Appui à la Gestion des Finances publiques (A-GFP) et à celui relatif à l’Appui au développement de l’emploi et l’employabilité des jeunes et des femmes dans les régions de Dosso, Niamey et Zinder (Emploi et Employabilité (PAD-2 E). 

Déclinant les quatre (4) programmes, objet des signatures de protocoles d’accords, le ministre d’Etat, M. Hassoumi Massoudou, a indiqué que le ‘‘Programme Eau et Assainissement’’, qui est doté d’un budget de 26.238.280.000 FCFA, vise à contribuer à l’atteinte de la cible N° 6 des Objectifs de Développement Durable (ODD), au travers de trois changements principaux que sont : l’accès universel et équitable à l’eau potable y compris pour les usagers les plus vulnérables et les habitants des espaces pastoraux ; l’accès de tous, dans des conditions équitables à des services d’hygiène et d’assainissement et la gestion équitable et durable des ressources en eau, au niveau local et au niveau national. « Le Programme ‘‘Appui au Fond Commun Sectoriel Education’’, vise à contribuer à l’accroissement de l’acquisition, par la population, de connaissances, compétences et valeurs, nécessaires à une vie meilleure et un développement durable. Avec un budget de 6.559.570.000 FCFA. Ce programme vise spécifiquement, à participer à la mise en œuvre du Plan de Transition du Secteur de l’Education », a précisé le ministre d’Etat.

 Evoquant le 3ème Programme, qui concerne ‘‘l’Appui au Développement de l’Emploi et de l’Employabilité des jeunes et des femmes, dans les régions de Dosso, Niamey et Zinder’’, le ministre Hassoumi Massoudou a indiqué qu’avec un budget de 22.958.495.000 FCFA, il a pour objectif de contribuer à l’amélioration des conditions de vie, en priorité des jeunes et des femmes des trois régions retenues et à leur pleine participation au développement socio-économique du Niger dans leur communauté et plus spécifiquement à la viabilité des chaines de valeurs prioritaires du PIC IV, favorisant l’employabilité et l’insertion des jeunes et des femmes dans le tissu économique régional.

« Avec un budget de 3.706.157.050 FCFA, le ‘‘Projet Appui à la Gestion des Finances Publiques’’ vise à contribuer à l’amélioration de la gouvernance par les biais d’une gestion des finances publiques plus efficace et efficiente, notamment au niveau des procédures et systèmes y compris numériques, de la chaine des dépenses publiques », a ajouté le ministre d’Etat en charge de la Coopération.

M. Hassoumi Massoudou a noté que ces engagements du Luxembourg s’alignent parfaitement sur les priorités actuelles du Niger, inscrites dans divers documents de référence, tels que : la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement ; le Plan de Développement Economique et Social (PDES 2022-2026) ; la Stratégie de Développement Durable et de la Croissance Inclusive (SDDCI-2035) ; l’Agenda 2063 de l’Union africaine et l’Agenda 2030 des Nations-Unies, et visent le développement du capital humain, l’éradication de la pauvreté, le renforcement de la gouvernance inclusive et de la chaine des finances publiques, avec comme centre prioritaire le secteur de l’eau et de l’assainissement.

Le ministre Massoudou a par ailleurs rappelé que, le Niger a déjà bénéficié de trois (3) PIC (2003-2007 ; 2008-2012 et 2015-2020). Selon lui, désormais, le PIC IV (2022-2026), signé le 19 mai 2021 au Luxembourg, lors de la visite du Président de la République Mohamed Bazoum, va régir la coopération entre les deux pays, pour les cinq (5) prochaines années avec un budget initial d’environ 145 millions d’euros contre 114 millions d’euros pour le PIC III. Cela traduit, dans les faits, l’engagement du Luxembourg aux côtés du Niger et son souhait d’un véritable partenariat. Il a ensuite salué l’initiative ‘‘ Post Luxembourg’’, qui est un programme de coopération dans le domaine des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), en vue de la transformation digitale du Niger. Enfin, le ministre d’Etat Hassoumi Massoudou a salué cet engagement du Luxembourg aux côtés du Niger et a assuré les Autorités luxembourgeoises, de la ferme volonté du gouvernement nigérien, à tout mettre en œuvre, pour consolider cette coopération, si importante avec le Luxembourg. « Je ne manquerai pas de réitérer notre gratitude au gouvernement et au peuple de Luxembourgeois, pour le concours important, qui permet au Niger de poursuivre ses efforts pour la réalisation des objectifs de développement économique et social », a-t-il déclaré.

La partie luxembourgeoise, représentée au Niger par le Chargé d’Affaires de l’Ambassade du Luxembourg, M. Eric Dietz, s’est aussi félicité de bonnes relations de coopération existantes, depuis 1989, entre les deux pays et s’est engagé à poursuivre ces appuis au gouvernement et au peuple du Niger, notamment dans le cadre de l’éradication de la pauvreté, de l’amélioration des conditions de vie des populations nigériennes mais aussi du développement du capital humain et de la promotion de la gouvernance inclusive.

Mahamadou Diallo(onep)    

 

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...