Semaine Mondiale de l'Allaitement Maternel, édition 2022 : Mobilisation en faveur de l’allaitement exclusif jusqu’à l'âge de six mois

Le Niger à l’instar de la Communauté Internationale célèbre aujourd’hui 1er Août 2022 pour la 25ème  année consécutive, la Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel (SMAM), édition 2022 sous le thème ‘’Intensifions l’allaitement-éduquer et soutenir’’. Selon le ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales, M. Illiassou Idi Maïnassara, ce thème s’inscrit dans la droite ligne des objectifs poursuivis par la campagne ‘’Plus Fort avec le Lait Maternel Uniquement’’ que son département ministériel avait lancé en 2020 pour une durée de trois (3) ans. Cette campagne avait pour but de rehausser le taux d’allaitement exclusif pour les nourrissons de 0 à 6 mois dans notre pays afin  d’améliorer l’état nutritionnel des enfants. A la veille de cette journée, le ministre en charge de la Santé Publique a livré un message.

Pour le ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales, M. Illiassou Idi Maïnassara, « Intensifions l’allaitement-Eduquer et Soutenir » est un thème qui cadre avec une démarche mondiale de sensibilisation et de soutien aux activités de promotion de l’allaitement. « Allaiter est le meilleur moyen d’assurer la croissance et la survie de l’enfant. L’allaitement exclusif favorise le développement sensoriel et cognitif et protège le nourrisson contre les maladies infectieuses et chroniques. Il diminue la mortalité infantile imputable aux maladies courantes de l’enfance, comme les diarrhées ou les pneumonies et accélère la guérison en cas de maladie », a-t-il déclaré.

Le ministre Illiassou Idi Maïnassara a souligné que l’allaitement exclusif contribue à la santé et au bien-être des mères, aide à espacer les naissances, réduit le risque de cancer ovarien et mammaire, augmente les ressources de la famille et du pays. « C’est un moyen sûr et écologique d’alimenter l’enfant. La pratique de l’allaitement optimal qui consiste d’abord à mettre l’enfant au sein immédiatement après la naissance, puis l’allaiter exclusivement jusqu’à l’âge de six mois et continuer à l’allaiter jusqu’à l’âge de 24 mois afin de le garder en bonne santé. À partir de six mois, on peut commencer à donner à l’enfant en plus du lait maternel, d’autres aliments diversifiés pour compléter sa ration alimentaire», a-t-il conseillé.

Le ministre en charge de la Santé a noté que l’introduction précoce (avant six mois) de l’eau et d’autres liquides constitue un obstacle majeur à une croissance et un développement optimal du jeune enfant, du fait du risque accru de diarrhée, de malnutrition et d’autres maladies pouvant conduire au décès. « Les mères ont besoin d’un soutien actif pour initier l’allaitement aussitôt après accouchement et le poursuivre exclusivement jusqu’à l’âge de six mois. Ce soutien renforce leurs capacités à adopter les meilleures pratiques d’Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant et réduire ainsi les charges du ménage, de la famille et de la communauté tout entière », a-t-il assuré.

Selon le ministre en charge de la Santé, le défi pour le Niger est d’arriver à impulser les meilleures pratiques d’Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant (ANJE) dont l’allaitement exclusif «sans eau» plus particulièrement. « Tous ensemble, nous devons nous mobiliser pour promouvoir l’allaitement exclusif sans eau jusqu’à l’âge de six mois qui est le meilleur moyen de nourrir un bébé et prémunir contre  les risques auxquels nous expose le marketing des produits et substituts du lait maternel, afin de recréer une culture de l’allaitement maternel optimal. Les activités rentrant dans le cadre de la célébration de la SMAM édition 2022 se traduiront par des lancements successifs de l’initiative ‘’Plus Fort avec le Lait Maternel Uniquement’’ et bien d’autres activités dans les régions de Zinder, Maradi et Tahoua », a-t-il annoncé.

Mamane Abdoulaye(onep)

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...