Maradi : Le ministre du Développement Communautaire et de l’Aménagement du Territoire, s’est dit satisfait de sa mission

Le ministre du Développement Communautaire et de l’Aménagement du Territoire, M. Abdou Mani, vient d’achever une mission de travail de trois jours dans la région de Maradi. Cette mission s’inscrit dans le cadre du suivi des actions de développement à la base menées par les ONG et associations de développement au profit des communautés villageoises. Il s’agit aussi d’échanger avec ces acteurs du développement, d’apprécier les actions menées et de s’enquérir de leur portée de ces actions. En d’autres termes, il s’agit de s’assurer que les réalisations faites cadrent avec les aspirations de la communauté, et avec les objectifs de la renaissance.

Durant son séjour dans la région, le ministre Amani Abdou a visité à travers les départements de Guidan Roumji, de Madarounfa, d’Aguié, de Mayahi, de Tessaoua, et de Gazaoua, des réalisations et les sièges des ONG telles que Save The Children, CRS, Care, PAM, Karkara. Partout, le ministre a pu constater le travail abattu par ces ONG. Un travail qui a eu un impact positif dans la vie des communautés. Ces activités touchent des domaines tels les nouvelles techniques agricoles, la récupération des terres, la salubrité, la lutte contre la malnutrition, les activités de résilience des populations, l’alphabétisation. À toutes ces ONG, le ministre Abdou Mani a adressé, de vive voix, ses félicitations et toute la reconnaissance de l’Etat du Niger, car ces activités prennent en charge certaines réalisations que l’Etat doit faire.

Le ministre du Développement communautaire et de l’Aménagement du territoire a aussi visité dans tous ces départements, les directions départementales du développement communautaire et de l’aménagement du territoire. Il s’agissait pour lui de s’enquérir des conditions de travail des agents de son département ministériel. Le ministre Abdou Mani a pu constater dans certaines directions, le nombre insuffisant du personnel, le manque de véhicules pour d’autres et le délabrement des bâtiments abritant ces directions. Pour ce qui est du problème du matériel roulant, des motos sont déjà disponibles pour permettre à ces directions de continuer leurs activités en attendant les véhicules. Le ministre a demandé aux directions départementales d’informer suffisamment les autorités communales sur les textes qui régissent les ONG et Associations de développement.

Le ministre du Développement communautaire et de l’Aménagement du territoire a rencontré les responsables des ONG nationales et internationales, et ceux des directions techniques relevant de son département ministériel. Il s’agissait pour lui de les informer relativement à sa communication en conseil de cabinet et en conseil des ministres, relative à l’assainissement du secteur des ONG et associations développement au Niger. Le ministre a souligné que des 2.635 ONG et Associations de développement que compte notre pays en 2016, il y a celles qui sont sérieuses et qui font sur le terrain des travaux qui cadrent bien avec le programme de la renaissance et qui sont d’un apport substantiel pour nos populations. Malheureusement a-t-il ajouté, beaucoup d’autres excellent dans le non respect des textes qu’elles se sont librement donnés, ne déposent pratiquement pas de rapports annuels d’activités, ou ne tiennent plus des réunions d’assemblées générales ou ne renouvellent plus leurs organes dirigeants. C’est pourquoi, les nouvelles orientations exigent entre autres dans l’immédiat, la systématisation de la signature du protocole de mise en exécution entre les ONG et les autorités afin de renforcer les capacités de maîtrise de leurs interventions ; la mise en demeure des ONG et leur regroupement légalement reconnus dont les bureaux sont hors mandat.

Plusieurs intervenants se sont exprimés, qui pour évoquer la question des exonérations accordées aux ONG et Associations de développement nationales qui sont suspendues, qui pour insister sur la nécessité de l’implication des services déconcentrés par les ONG dans l’exécution de leurs activités, ou pour d’autres précisions.

Par ailleurs, une cérémonie de remise de sept(7) motos à la direction régionale du développement communautaire et de l’aménagement du territoire de Maradi a clôturé cette mission de travail. Il s’agissait, selon le ministre, d’apporter dans l’immédiat quelques solutions au problème du parc auto qui est commun à presque toutes les directions, en attendant la dotation en véhicules. Ces motos seront attribuées aux directions départementales qui en ont le plus besoin.

Tiémogo Amadou ANP-ONEP Maradi

18 juillet 2017
Source : http://lesahel.org

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...