Microcosme politique nigérien Bazoum Mohamed s’achemine-t-il vers la création de son parti ?

Bazoum Parti Politique Au Niger, les petits ruisseaux des rumeurs finissent parfois par former un fleuve d’évidence, de certitude. En ce moment, il se susurre que l’actuel patron du parti présidentiel aurait l’intention de faire une infidélité à ses camarades Tarayyistes. Bazoum Mohamed, qui cogiterait sur la création de sa propre formation politique, aurait déjà posé des jalons sérieux, notamment à Zinder

Sur la foi de certaines sources au courant de la chose socialiste, Bazoum Mohamed aurait déjà en poche le récépissé de son parti. Rien d’étonnant en cela. En effet, n’est-il pas le ministre qui donne son onction à la naissance de tout nouveau parti au Niger ? En sa qualité de ministre de l’Intérieur, il a quelque part un droit de regard sur le microcosme politique de notre pays. Pour la mise en orbite de son parti, Bazoum Mohamed aurait d’ores et déjà la bénédiction de nombre de cadres du PNDS Tarayya. En d’autres termes, Le RPN Gamouwa (Rassemblement Pour le Niger), c’est son nom, serait une formation politique issue des entrailles du parti présidentiel. Si une telle thèse venait à se confirmer, on pourrait dire que Bazoum Mohamed a fait un bébé dans le dos d’Issoufou Mahamadou. Et de fait, des indices sérieux le soutiennent, particulièrement dans la région de Zinder où les adhérents seraient recrutés dans le cadre d’un club des amis de Bazoum Mohamed du genre CAMAD de feu Adamou Moumouni Djermakoye.

Toujours selon les mêmes sources, Gamouwa serait en train de creuser ses fondations aux quatre coins du Niger. Ces implantations bénéficieraient de l’adhésion spontanée de plusieurs pontes régionaux du PNDS Tarayya conquis par la nouvelle cause défendue par Bazoum Mohamed. Également, le RPN Gamouwa tisserait des liens secrets avec certains partis politiques de l’opposition et même de la majorité présidentielle. Cette coalition en gestation ambitionne de se substituer au parti au pouvoir en proposant aux Nigériens une alternance crédible. Pour ce faire, les initiateurs de Gamouwa seraient en pourparlers avec des responsables de formations politiques tels que leModen FALumanaAfricade Hama Amadou, le RDRTchendji de Mahamane Ousmane, le MNSD Nassara de SeiniOumarou et quelques autres non affiliées. Le but de ces conciliabules étant de dégager une vision commune de gouvernance à même de sortir le Niger de l’ornière après ces années stériles de Renaissance. Cependant, si tel est le dessein de Bazoum Mohamed, il va sans dire qu’il se heurtera à coup sûr au machiavélisme d’un camp dont il connait très bien les méthodes, à savoir le PNDS Tarayya. Il est fort probable que dans ce cas de figure, l’on assistera à la résurgence de quelques dossiers probablement dévastateurs pour Bazoum Mohamed. À ce sujet, les analystes évoquent, entre autres, les ressources financières ayant permis la construction de l’Amphithéâtre de Zinder (un don de Bazoum, paraît-il)...

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...