Nouveau front politique : Les partis politiques non affiliés en coalition

Situation sociopolitique très critique au Niger, en tout cas l'on vit dans une hécatombe sans précédente causée par les hommes politiques pour qui seul leur intérêt mesquin compte. Le pays était unit depuis l'instauration de la démocratie jusqu'à nos jour, le CNDP a pu consolider les différents partis politiques afin de permettre une bonne cohésion sociale, donc démocratique. Tout semble à plat, ce qui a conduit le parti MDR-Tarna et certains partis politiques non affiliés, de créer une coalition des partis non affiliés sachant plus où aller d'une part les dérives du pouvoir , et de l'autre coté par l'inertie de l'opposition. Pour d'aucun, le pouvoir marche sur un seul pied, n'arrivant plus à payer les fonctionnaires à temps surtout faire face à des attaques par ci et par là des groupes terroristes qui selon le président du parti MDR-Tarna seul Issoufou Mahamadou en est le principal responsable. Bien que le gouvernement soit critiqué de part et d'autre par sa gestion peu satisfaisante, l'opposition a aussi un rôle de contrôle de l'action gouvernementale qui reste à désirer et d'ailleurs on a comme l'impression que l'opposition est épuisée ou du moins elle est dans des difficultés pour pleinement jouer son rôle. Ainsi, les partis politiques non affiliés ont décidé de créer le samedi 15 juillet dernier un nouveau front politique dénommé Front des Partis politiques non affiliés pour l'Alternance Démocratique au Niger (FPNAD).


C'est un front qui regroupe le Dr Adal Rhoubeid (Le Mouvement Démocratique pour le Renouveau - MDR-Tarna), M. Hambaly Dodo Oumarou (Congrès des patriotes nigériens pour le Panafricanisme CPNP-Africawa), M. Sagbo Adolphe (Parti Socialiste PS-Imani), le Dr Traoré Mahamadou (Parti du Progrès pour un Niger Uni, PPNU- Sawyi), M. Abdoulaye Djibo (Rassemblement Populaire pour le Renouveau RPR- Niger), M. Abdou Maman Laouan (Parti pour l'Émergence du Niger,
PER Kama juna), M. Ibrahim Nouhou Landi (Mouvement Patriotique pour la démocratie et le Progrès MOPAD GAMZAKI), et M. Adamou Aboubacar (Parti Nigérien pour le Socialisme et la Réconciliation PNSR GARKUA),
Ce front a été créé dans le but de rappeler le gouvernement de la 7eme république à l'ordre face à la situation sociopolitique financière et sécuritaire très préoccupante. Selon le FPNAD sur le plan sociopolitique, le Niger présente un tableau peu réduisant, marqué par plusieurs violations flagrantes de la constitution et des lois électorales. A cela s'ajoute des arrestations tous azimuts des leaders politiques, des journalistes, des acteurs de la société civile ou des militaires sur des fausses bases. L'on note également des intimidations et des menaces contres des leaders d'opinion qui ne sont pas acquis au pouvoir en place. Ainsi, le FPNAD conscient de l'incapacité du régime actuel à diriger le pays dans le sens du progrès et de la paix, s'engage à mener un combat démocratique pour sauver le Nigérien de l'impasse et l'incertitude dans lesquelles il a été sciemment plongé par le fait d'une classe politique sans crédibilité et sans aucun souci.
Par : Ismael Bagoudou.

21 juillet 2017
Source : L'Eclosion

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...