Vers l'éclatement du camp présidentiel

Image d'illustration Aujourd'hui, rien ne va plus entre les thuriféraires du régime issu du braquage des urnes de 2016. Une des raisons de cette déchirure réside dans la loi de finances 2018 qui est aux antipodes de la réalité économique et sociale de notre pays. Une loi de finances dont les dispositions étranglent et tuent les foyers nigériens, déjà meurtris par la mauvaise gouvernance instaurée depuis 2011. Pour dire que, cette loi de finances, avant même sa présentation devant le parlement, divise déjà la majorité. Car des députés de la mouvance commencent à annoncer les couleurs. Ils ont décidé qu'ils ne participeront pas à l'adoption de cette loi antisociale à visage satanique. Cette décision pleine de patriotisme au sens de l'amour pour le Nigériens, ces députés courageux le feront bientôt savoir aux " dirigeants sangsues" de la mouvance pour la renaissance du Niger (MRN) à travers une pétition. Une pétition qui risque de prendre la forme d'une motion de censure qui dégagera ce gouvernement qui a peu d'égard et de souci pour l'existence des Nigériens.

26 octobre 2017 
Source : Le Courrier 

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...