Marche du FDDR : Dénoncer la gestion du pouvoir par Issoufou Mahamadou

Marche Opposition 04 03 2017 01Des milliers de personnes, militantes et militants du Front pour la restauration de la démocratie et la République (FDDR) qui est le regroupement des partis de l’opposition politique au Niger, ont battu le pavé, ce jour 4 mars 2017, pour dénoncer les travers du régime en place.

Partis de la Place Toumo de Niamey, en passant par le Rond point Eglise, les manifestants assommaient le régime d’Issoufou Mahamadou des slogans comme « Tayi-tawri, voleurs de 200 milliards, on n’a marre du Guri ». Tels sont entre autres slogans qui ont dominé le trajet parcouru par les manifestants, avant de se retrouver à la Place de la Concertation pour un meeting géant.

L’occasion pour le président du FDDR, Amadou Djibo dit Max, de critiquer dans une déclaration rendue publique, la mauvaise gouvernance du régime qu’il accuse de détournement massif des deniers publics, à travers des pratiques mafieuses, dont la dernière en date, révélée par les médias, est l’affaire de 200 milliards de vente d’uranium.

Sur ce dossier, l’opposition exige la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire pour faire la lumière sur cette gravissime affaire.

Le FDDR a aussi accusé le régime Issoufou de violations répétées de la Constitution et d’avoir instrumentalisé l’appareil judiciaire. L’opposition a aussi exigé du régime, la libération de tous ses militants, « prisonniers politiques d’Issoufou », estiment-ils.

05 mars 2017
Source : http://nigerdiaspora.net/

De

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...