Réunion, hier entre le gouvernement et la Banque mondiale sur le Mécanisme de Réponse Immédiate (MRI) : Atténuer les souffrances des populations victimes des inondations

Le Ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage M. Albadé Abouba représentant le Premier ministre, chef du gouvernement a présidé hier après midi, dans la salle de Conseil à la primature, une réunion avec une mission de la Banque Mondiale dans le cadre de la mise en œuvre du Mécanisme de Réponse Immédiate (MRI). C’était en présence des membres du gouvernement, du représentant résident de la Banque Mondiale au Niger, du coordonnateur du PGRC-DU. Il s’est agi pour le gouvernement à travers ces échanges de mobiliser les partenaires et les fonds en vue d’apporter des solutions urgentes et atténuer les souffrances des populations des régions d’Agadez et de Tahoua victimes d’inondations.

Notre pays est malheureusement confronté ces dernières années à des inondations récurrentes. En effet, la saison pluviale 2016 a engendré des inondations ayant occasionné d’importants dégâts. Ce sont surtout les régions d’Agadez et Tahoua qui ont été les plus touchées. Ces inondations ont porté un coup dur aux secteurs de l’agriculture, de l’élevage. Face à cette situation et comme par le passé le gouvernement est à pied d’œuvre pour apporter une solution appropriée afin d’atténuer les souffrances des populations des régions concernées. C’est dans ce cadre, le gouvernement a sollicité le soutien de la Banque Mondiale en vue de financer les actions concourant à apporter des réponses aux attentes des populations à travers le Mécanisme de Réponse Immédiate (MRI). Précisons que le MRI vise à assurer la relance économique particulièrement dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage et de la protection des terres.

Le MRI consiste notamment à réaffecter des fonds à hauteur de 5% du montant non décaissé des projets à composante contingence financés par la Banque Mondiale. A l’entame de la réunion, le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage M Albadé Abouba a demandé au ministre de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes M. Magagi de faire le point de la situation dans les deux (2) régions concernées notamment celles d’Agadez et Tahoua victimes des inondations. C’est ainsi que le ministre de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes a expliqué les démarches entreprises par le gouvernement et les rencontres avec les missions de la Banque Mondiale pour intervenir urgemment dans les régions d’Agadez et Tahoua. Il a par la même occasion présenté les besoins par région et par secteur d’activités. Cette intervention du ministre de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes a permis d’avoir un aperçu global de la situation dans les régions d’Agadez et Tahoua ainsi que la nécessité d’agir en toute urgence. Il est à noter que le MRI consiste durant dix (10) mois à répondre aux premières urgences.

Le représentant résident de la Banque Mondiale au Niger a noté que son institution a approuvé le MRI et le PGRC-DU qui est responsable de la mise en œuvre peut commencer à mener des activités de passation des marchés. Aux termes de la rencontre, le ministre d’Etat, ministre de l’Elevage s’est félicité de l’approbation du MRI par la Banque Mondiale. Il a rappelé que la mise en œuvre de ce programme est vitale pour les populations concernées qui sont confrontées à d’énormes difficultés. M. Albadé Abouba a formulé une recommandation à l’endroit du gouvernement et de la Banque Mondiale afin de faciliter d’une part, les modalités de passation des marchés au PGRC-DU, et d’autre part d’accélérer les procédures de décaissement en faveur du MRI au niveau de la Banque Mondiale. Il a également réaffirmé l’engagement du gouvernement à faciliter la mise en œuvre du MRI pour alléger, de manière adéquate, les souffrances des populations concernées.

Laouali Souleymane(onep)

14 mars 2017
Source : http://lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...