Fin des travaux du Séminaire international de réflexion : Des débats enrichissants relatifs à l’élection, à la démocratie et à la gouvernance

Du 24 au 25 mars dernier, le Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS-Tarayya), avec le soutien de la Fondation Jean Jaurès et la Fondation Européenne d’Etudes Progressistes, a organisé un séminaire international de réflexion. Cette rencontre axée sur le thème ‘’élection, démocratie et gouvernance en Afrique de l’Ouest et Centrale’’, a été l’occasion pour les séminaristes de débattre de cette thématique d’actualité et importante dans la vie politique de nos jeunes démocraties.

C’est le président du PNDS-Tarayya, M. Bazoum Mohamed qui a présidé, samedi dernier, au siège du PNDS-Tarayya, la cérémonie de clôture de ce séminaire international ayant regroupé plusieurs séminaristes venus de plusieurs horizons notamment de Niamey, de l’intérieur du pays et d’autres pays de l’Afrique de l’Ouest et Centrale.

Dans son mot de clôture, le Président du Parti nigérien pour la démocratie et le   socialisme M. Bazoum   Mohamed a remercié tous les participants à ce séminaire international de réflexion notamment les représentants des partis et chefs des partis de gauche de l’Afrique venus nombreux et parfois de loin qui ont participé avec assiduité aux discussions et qui ont été surtout contributifs par leur participation. «Nous avons eu des échanges sur des thèmes assez variés. ce fut le choix judicieux qui auront été fait par des organisateurs, des camarades des fondations», a-t-il ajouté.

Aussi, a-t-il poursuivi, dans la matinée du vendredi, il y a eu des échanges très intéressants sur les fondements des expériences démocratiques à partir des exposés qui ont été fait relativement à la révolution dernière au Burkina Faso. Il y a eu aussi un grand débat sur le lien qu’il peut avoir entre la démocratie et développement, tout en assurant qu’à cette occasion, les participants ont fait des comparaisons qui ont permis de voir que la démocratie est une condition pour le développement mais à contrario on a pu aussi voir des régimes qui ne sont pas forcement démocratiques qui ont favorisé le développement.

« Ce samedi après-midi, il y a des débats très intéressants sur l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique Centrale et l’Europe avec comme objectif la démocratie. Nous avons pu comprendre quelles sont les responsabilités des démocrates africains et quels sont les apports qui peuvent être fait dans le cadre de la démocratie et la coopération entre partis progressistes africains », a souligné le Président du PNDS-Tarayya.

M. Bazoum Mohamed a également salué les avancées qu’a connu l’Europe à cause justement des combats qui ont été fait par les partis de gauche lorsqu’ils ont été au pouvoir en particulier au cours de la décennie 1980-1990 et même très récemment. «Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, il y a un grand recule de la démocratie en Europe » a-t-il estimé. « Je disais que nous avons raison de nous demander qu’est ce que nous pouvons tous faire pour que la démocratie ne soit pas remise en cause en Europe », a-t-il ajouté.

Selon le président du PNDS-Tarayya, ce séminaire aura été un moment important dans la consolidation et le raffermissement des relations entre le PNDS et l’ensemble des parties qui ont pris part à ce séminaire d’une part et entre ces partis d’autre part. Il a espéré que la Fondation Jean Jaurès ainsi que la Fondation Européenne d’Etudes Progressistes continueront la coopération. Il a aussi souhaité que la gauche soit plus forte et que ses partenaires auront des ressources qui permettront au PNDS-Tarayya d’organiser une telle rencontre et faire en sorte que l’Europe soit à l’avant-garde du combat pour le progrès à travers le monde.

Mamane Abdoulaye(onep)

27 mars 2017
Source : http://lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...