Journée parlementaire d’information sur les enjeux de la politique semencière nationale et l’autosuffisance alimentaire au Niger

Journee parlementaire autosuffisance alimentaireLe Réseau parlementaire de lutte contre la pauvreté, en collaboration avec l’ONG nationale Alternatives Espaces et Siwssaid, a organisé samedi dernier une journée parlementaire d’information à l’intention des députés sous le thème « les enjeux d’une bonne politique semencière pour réaliser le droit à l’alimentation et la souveraineté alimentaire du Niger ».

Pour le 2ème Vice-président de l’Assemblée nationale, M. Liman Mahamadou Ali, qui présidait la cérémonie d’ouverture, c’est là thème qui cadre parfaitement avec la préoccupation des parlementaires en général et reflète la préoccupation des pays en développement. «L'Assemblée Nationale, a-t-il ajouté, apportera son soutien à toute initiative qui prend en compte les problèmes de la population du Niger en général et du monde rural en particulier ».

Pour la Présidente du Réseau parlementaire de lutte contre la pauvreté, Mme Issoufou Baraka Danladi, les objectifs assignés à son Réseau est : informer, sensibiliser et former les parlementaires et les techniciens sur la problématique de lutte contre la pauvreté ; veiller à l'implication et à la participation de l'Assemblée nationale dans la lutte contre la pauvreté ; mobiliser les instances parlementaires sous-régionales, régionales et internationales dans l'adoption des textes contribuant à la réduction de la pauvreté ; renforcer le partenariat stratégique entre les parlements, mobiliser les partenaires financiers dans le cadre de la lutte contre la pauvreté. La lutte contre la pauvreté, a expliqué la députée passe nécessairement par l'autosuffisance alimentaire dans un pays où l’agriculture de subsistance occupe plus de 85 % de la population et avec des systèmes de production se caractérisant par une faible productivité. Notre pays a déjà élaboré une politique semencière nationale.

L’objectif est de créer les conditions pour que les semences de qualité soient accessibles à la majorité des agriculteurs nigériens. Le SG de Alternatives Espace Citoyens, M. Moussa Tchangari, a lui aussi pris la parole à la cérémonie pour saluer cette rencontre et souhaiter un

dialogue et un partenariat permanents entre les Associations de la Société civile et la Représentation nationale sur les questions de développement de notre pays.

Mahaman Bako(onep)

27 mars 2017
Source : http://lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...