Le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, procède à la pose de la 1ère pierre pour la construction d’un 3ème pont sur le fleuve Niger à Niamey : Un joyau pour embellir la ville de Niamey et fluidifier la circulation

Issou Pose pierre Pont Seyni KountcheLe Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a procédé, hier jeudi 6 avril 2017, à la pose de la 1ère pierre pour la construction d’un 3ème pont sur le fleuve Niger à Niamey dénommé ‘’Pont Général Seyni Kountché’’, du nom du défunt Président Seyni Kountché (1974-1987). Don de la République Populaire de Chine, ce pont enjambera le fleuve Niger, au niveau du village de Goudel, à l’ouest de la ville de Niamey.
L’infrastructure sera composée, en plus du pont, des voies d’accès pour une longueur totale de 3.607 mètres. La longueur du pont est de 1054 mètres, avec 928 mètres pour le pont principal et 126 mètres pour le pont de branche, plus une plate-forme de 23 mètres dont un trottoir de 2,5 mètres, une bordure de 0,5 mètre, deux voies de véhicule automobile de 2x3,5 mètres de part et d’autre du terrain-plein central qui est, lui, de 2 mètres.

Le montant total du projet, dont les travaux dureront 36 mois, est estimé à 557 millions de yuans, soit un peu plus de 50 milliards F CFA. Il s’agit, à travers la construction de cette infrastructure; d’embellir la ville de Niamey, de dynamiser l’économie, de fluidifier la circulation, de faciliter le transport et de manifester l’amitié sino-nigérienne.

S’exprimant aux micros des journalistes à l’issue de la cérémonie de pose de la première pierre pour le lancement des travaux de l’infrastructure, le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, n’a pas caché sa satisfaction. «Nous voici aujourd’hui à Goudel pour la pose de la première pierre du 3ème pont, le ‘’Pont Général Seyni Kountché’’. L’histoire retiendra que la véritable   modernisation de la ville de Niamey a commencé avec la Renaissance. Depuis 6 ans, le peuple est témoin des efforts qui ont été faits pour moderniser la ville de Niamey. Depuis 6 ans, des réalisations majeures ont vu le jour, telles que l’Hôpital de référence, la Centrale Electrique de Gorou Banda, l’échangeur Mali Béro, l’échangeur du Rond Point des Martyrs, ainsi que l’échangeur Diori Hamani en chantier. Cela veut dire qu’en moyenne, chaque année, nous réalisons une œuvre majeure au bénéfice des populations de la ville de Niamey. C’est des dizaines de milliards qui sont investis pour faire de Niamey une capitale digne de notre pays. Je profite d’ailleurs de l’occasion pour remercier la République Populaire de Chine pour le soutien permanent et constant qu’elle apporte pour le développement du Niger », a déclaré SEM. Issoufou Mahamadou.

Pont Seyni Kountche ProjetIntervenant peu avant la pose symbolique de la première pierre, l’Ambassadeur la République Populaire de Chine au Niger, SEM. Zhang Lijun, a indiqué qu’il s’agit là du « plus grand projet financé par le Gouvernement chinois pour le Niger». Cette infrastructure, a-t-il poursuivi, constitue « un nouveau jalon dans l’histoire d’aide du Gouvernement chinois au Niger, après le Stade Général Seyni Kountché et l’Hôpital général de Référence de Niamey». Les travaux une fois achevés, a dit le diplomate chinois, ce pont permettra la liaison des deux rives du fleuve Niger à l’ouest de Niamey et contribuera à atténuer le problème d’embouteillage dans la ville et au développement socioéconomique de la capitale. Autre bonne nouvelle, M. Zhang Lijun a annoncé que dans le cadre de la coopération avec le Niger, son pays est en train d’étudier d’une façon active les possibilités de la construction du projet d’Agadem phase II, tout comme d’autres projets qui sont, selon ses propres mots, «en bonne voie» dont celui de construction de lignes électriques, de construction de Backbone national en fibre optique et services de télécommunications.

Partageant une sagesse de son pays disant que «montagnes et océans n’éloignent pas les amis aux mêmes idéaux », il a ainsi souligné la volonté des peuples nigérien et chinois d’œuvrer ensemble pour le développement économique et la prospérité de leurs pays respectifs ».

Pour sa part, le ministre de l’Equipement, M. Kadi Abdoulaye, a rappelé les réalisations d’envergure, fruits de notre coopération avec la République Populaire de Chine. C’est ainsi qu’il a cité le Pont de l’Amitié Chine-Niger (2ème pont) et ses voies d’accès, le Stade Général Seyni Kountché, la mine d’uranium d’Azalik dans la région d’Agadez, l’exploitation du pétrole d’Agadem dans la région de Diffa, la raffinerie de pétrole de Zinder, la route Diffa-N’Guigmi-frontière Tchad (122 km), ainsi que plusieurs aménagements hydro-agricoles.

Après avoir présenté les caractéristiques techniques de l’ouvrage objet de la cérémonie, le ministre de l’Equipement a indiqué que «ce projet démontre, une fois de plus, la ferme volonté politique et le souci constant des deux Chefs d’Etat à promouvoir le développement économique et social de notre pays en vue de l’amélioration des conditions de vie de notre vaillante population».

Selon le ministre Kadi Abdoulaye, cet ouvrage, dont les travaux préparatoires et les dédommagements des populations sont prises en charge par notre pays, cadre parfaitement avec le Programme de la Renaissance acte II du Président Issoufou Mahamadou.

Il importe de noter que cette cérémonie a débuté avec le discours de bienvenue du Gouverneur de la Région de Niamey, qui a exprimé sa grande satisfaction pour les énormes efforts consentis en faveur de la région de Niamey qu’il dirige. L’événement, qui s’est déroulé en présence des présidents des institutions de la République, des membres du Gouvernement et du Parlement, ainsi de nombreux diplomates et invités de marque, a été ponctué de chants et danses de la célèbre troupe Albichir de Tchirozérine.

Abdou Tchiroma(onep)
09 avril 2017
Source : http://lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...