5ème congrès ordinaire du Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès (RDP-Jama’a) : Sous le signe de la dynamisation du parti

Les militants du Rassemblement Démocratique pour le Progrès (RDP-Jama’a) ont tenu le 9 avril dernier, le 5ème congrès ordinaire de leur parti. L’événement dont l’ouverture a eu lieu sous la présidence du président Hamid Algabid au palais des congrès de Niamey, a été également l’occasion pour la tenue des instances des organisations de masse du parti que sont le Rassemblement des Femmes Jama’a (RFJ) et le Rassemblement des Jeunes Jama’a (RJJ).  

Ce 5ème congrès ordinaire du RDP Jama’a a ouvert ses travaux le jour de la commémoration du  18ème anniversaire de « l’assassinat » du président Ibrahim Baré Mainassara, le fondateur du parti. Dans le discours qu’il a prononcé à l’occasion, le président du parti, M. Hamid Algabid a rappelé ce douloureux événement.  Avant l’ouverture du congrès, les militants,  les  sympathisants du parti, les amis et parents du défunt président ont organisé, au siège du parti sis au ‘’Rond Point Sixième’’, une  lecture du Saint Coran, et prononcé une fatiha pour le repos de son âme.  « Le peuple nigérien gardera toujours en mémoire les souvenirs du Président Ibrahim Mainassara Baré qui a marqué l’histoire de notre pays par son patriotisme et la noblesse de ses idéaux », a dit M. Hamid Algabid. Aussi, le RDP Jama’a s’est félicité du fait que la cour de justice de la CEDEAO ait demandé dans un arrêt de rétablir la famille du président Baré dans ses droits. 

Le président du RDP Jama’a a indiqué que les autorités compétentes ont été saisies également pour que la mémoire du président Baré soit totalement réhabilitée en corrigeant la présentation de sa biographie sur certains sites officiels de la République du Niger. Revenant sur le  sujet du 5ème congrès du RDP Jama’a, M. Hamid Algabid a indiqué qu’il est placé sous «le signe de la dynamisation du parti ».

Les participants devraient ainsi « redéfinir la politique générale du parti ; adopter et réviser les textes fondamentaux du parti ; élire le président du parti et les autres membres du bureau politique national ; élire les membres des organes dirigeants des deux organisations de masse que sont les femmes et les jeunes du RDP ».

Le président du RDP a saisi aussi l’occasion  pour évoquer la question de la sécurité à l’intérieur et à l’extérieur des frontières nationales, la lutte contre Boko Haram, avant de saluer «la clairvoyance avec laquelle le président Issoufou Mahamadou a su prendre en charge, avec succès ce douloureux problème».  Aussi, il a présenté les condoléances du RDP Jama’a aux familles meurtries du fait de cette guerre imposée par Boko Haram. Concernant la question de l’école, M. Hamid Algabid a appelé le « gouvernement à faire face à ses responsabilités en assurant le payement régulier des salaires des enseignants mais aussi en sanctionnant sans faiblesse la politisation des syndicats et les grèves intempestives». 

Sur le plan politique le président du RDP Jama’a qui appartient au groupe parlementaire « Les Républicains », a réaffirmé son engagement à apporter sa contribution pour améliorer la gouvernance au Niger. « Nous le faisons avec d’autant plus de conviction que le programme de renaissance a apporté, depuis le début de sa mise en œuvre en 2011, une contribution significative au développement économique et à l’amélioration  des conditions de vie des populations », a déclaré M. Hamid      Algabid. Il a cité quelques exemples d’investissements structurants effectués dans les domaines des infrastructures routières,  la santé,  et  dans le cadre des fêtes tournantes du 18 décembre. Le président du RDP Jama’a a conclu son      propos en appelant  « les forces politiques et toutes  les forces vives de la nation à se tendre la main, à regarder ensemble dans la même direction pour construire dans la paix un Niger uni et fort,  digne et prospère ».

 Souley Moutari(onep)

11 avril 2017 

Source : http://lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...