Réunion du comité de défense et sécurité dans le format sécurité : Réaffirmer la volonté de faire face à la menace sécuritaire dans la zone

Le directeur général de la Police Nationale du Mali, M. Moussa Ag Infai, président du comité de Défense et Sécurité dans le format sécurité, a présidé hier matin, au Palais des Congrès de Niamey, la réunion du comité de Défense et Sécurité dans le format sécurité. Cette réunion s’inscrit dans le cadre logique des recommandations de la dernière réunion du comité Défense et Sécurité des pays membres du G5 Sahel et de la France, tenue à Nouakchott en Mauritanie les 3 et 4 novembre 2016. C’est aussi une occasion pour les participants de discuter du défi sécuritaire pour faire des propositions, recommandations et stratégies permettant de faire face à cette menace.

Pendant deux jours, les participants feront le point sur ce que le comité a pu faire jusqu’ici afin de relever le défi auquel notre espace fait face. Le comité de Défense et Sécurité format sécurité aura aussi à examiner le compte-rendu sur le processus d’opérationnalisation de la plateforme de coopération en matière de sécurité, l’état d’avancement des projets Sécurité des pays de G5 Sahel, et enfin les échanges porteront sur la question de frontières et coopération transfrontalière des pays de G5 Sahel.

La réunion fera aussi l’état d’application de la coopération de suppression de visas dans l’Espace G5 Sahel. En ouvrant cette réunion du comité de Défense et Sécurité dans le format sécurité, le directeur général de la Police Nationale du Mali, M. Moussa Ag Infai, a indiqué que nos pays respectifs, membres du G5, sont confrontés à d'énormes défis dont l'insécurité.

‘’Cette insécurité annihile tous les efforts de développement et expose nos populations et nos Etats à la précarité, source de violences et de troubles sociaux. Cette insécurité grandissante en raison du phénomène terroriste n'est pas l'apanage d'un seul pays. Elle défie les frontières, d'où la nécessité d'une synergie commune pour une véritable coopération transfrontalière’’, a-t-il expliqué. ‘’Nous devons aussi concilier la sécurité, la gestion des frontières et la libre circulation des personnes et des biens dans notre espace commun. C'est pourquoi nous devons acter la suppression de visas entre nos Etats. C'est une volonté politique affichée et chère à nos Chefs d’Etat respectifs’’, a-t-il dit.

La situation sécuritaire dans le Sahel, a-t-il indiqué, est très volatile. Elle est caractérisée par des attaques terroristes dans nos pays, et dont les cibles sont les Forces de Défense et de Sécurité nationales, les forces internationales (Barkhane et MINUSMA au Mali) ; la pose de mines et d’engins explosifs improvisés ; la prise d'otages; les trafics de tous genres. Il a souligné que la nouvelle organisation réunissant les groupes terroristes qui écume le Sahel (Nasrut à l'Islam) vient rappeler que la lutte contre le terrorisme a de beaux jours devant elle. ‘’C'est pourquoi nous devons mieux nous organiser, renforcer la coopération et créer plus de célérité dans l'échange de l'information et du renseignement’’,   a-t-il indiqué.

Evoquant la situation sécuritaire au Mali, il a souligné que le Mali assurant la présidence du G5 Sahel attend beaucoup de cette réunion, tout en assurant qu’elle adoptera des résolutions pertinentes qui permettront une avancée significative dans l'intérêt supérieur des Etats.

Auparavant, le directeur général de la Police Nationale, le Commissaire Général Souley Boubacar, a indiqué que la présence des différents acteurs à cette réunion marque le signe d’amitié et l’intérêt commun pour faire face aux nombreux défis auxquels l’Espace sahélo-sahélien est confronté. Il a salué le travail inlassable du secrétaire permanent qui n’a ménagé aucun effort pour la tenue de cette réunion.

Mamane Abdoulaye (ONEP)

28 avril 2017
Source : http://lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...