L’Association des Nigériens Etudiants et Stagiaires au Maroc (ANEM) dénonce la situation précaire dans laquelle elle végète

aSuite à une réunion en session extraordinaire, l’Association des Nigériens Etudiants et Stagiaires au Royaume Chérifien a fait une déclaration suivie d’un point de presse au bureau de l’Ambassade au Maroc, où elle a dénoncé le calvaire que vit les étudiants et stagiaires dans ledit Royaume par la faute de l’ambassadeur selon ANEM dans sa déclaration. Nous vous livrons la teneur de cette déclaration et le point de presse tenu à l’Ambassade du Niger au Maroc.

  • Vu l’acte n°27 de la conférence nationale souveraine portant reconnaissance juridique de l’USN ; -Vu l’article n°14 portant reconnaissance des Sections Extérieures ;
  • Considérant l’insouciance et la démagogie de l’ambassadeur en l’occurrence le Sieur Salissou Ada ;
  • Considérant l’incapacité récidiviste de l’ambassadeur à répondre aux justes et légitimes revendications de l’ANEM auxquelles il n’a trouvé d’autres réponses que de nous dire d’aller faire ce que l’on veut ;
  • démontrant ainsi son intouchabilité, son arrogance et son mépris caractérisé ;
  • Considérant l’indisponibilité notoire de l’ambassadeur à l’Ambassade qui a du mal à faire un mois plein au Royaume à son poste et déserte son poste de plusieurs mois parfois ;
  • Considérant la non implication de l’ambassadeur pour la réalisation du vol prévu pour le 23 juillet ;
  • Vu l’insistance de l’ambassadeur à forcer le rapatriement des camarades payant leur propre transport avec l’Agence Satguru Travels pour ainsi boycotter l’Agence Expert Tour Services partenaire initial des étudiants et dont les démarches et les négociations datent du 24 juin ;

L’ANEM, réunie en session extraordinaire rend publique la déclaration dont la teneur suit :

L’ANEM dénonce et informe avec désolation l’opinion nationale et internationale la situation précaire dans laquelle végète l’étudiant Nigérien au Maroc. Les pauvres étudiants ayant payés leur argent se sont retrouvés à l’aéroport sans aucun dirham en poche étant donné qu’ils quittaient le territoire dans le contexte sanitaire connu de tous sans transport car le dernier train a quitté et il n’y avait pas de grand taxi à cette heure. Il a fallu que l’ANEM se débrouille dans sa caisse pour louer un bus nuitamment afin de ramener les camarades à l’Ambassade aux environs de 3 h du matin où ils s’y trouvent actuellement sans aucun espoir. Nous ne pouvons pas cautionner u tel comportement qui n’est pas à son premier épisode. L’ANEM apporte un démenti formel aux allégations de l’ambassadeur quant à son implication dans l’échec du vol d’hier prétextant que seuls la RAM et Air ARABIA sont habilités à effectuer des vols tandis que des compagnies comme l’agence Expert Tour Services quant à la situation sociale de nos camarades. Nous exigeons aux Autorités nigériennes de voir de près cette affaire plus que délicate tout en trouvant une solution urgente dans l’intérêt supérieur de notre Pays, de notre Diplomatie et de notre Politique étrangère. Nous tenons pour seul et unique responsable l’ambassadeur en vacances depuis février de tout ce qui est déjà arrivé et de tout ce qui adviendra éventuellement. Par le Bureau Exécutif de l’ANEM :

(Le Secrétaire général : Mahaman Bako Abdoul Karim)

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...