Diffa : Célébration de la journée internationale de la jeune fille

Le Secrétaire général Adjoint du Gouvernorat de Diffa, M. Daouda Bardé a procédé, le mardi 18 Octobre 2022, dans la salle de réunion de la Maison des Jeunes et de la Culture de Diffa, au lancement des activités de la journée internationale de la jeune fille sous le thème «L’heure est venue, nos droits, notre avenir». C’était en présence du président du Conseil régional, du préfet de Diffa, du représentant de l’UNICEF, de la directrice régionale de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, des députés juniors, des partenaires au développement, des responsables des organisations féminines de la région, des élèves et étudiants et de plusieurs invités.

Dans ses propos liminaires au cours du lancement de cette journée, le Secrétaire général Adjoint du Gouvernorat, M. Daouda Bardé a précisé que le thème de la célébration de cette 10ème édition de la Journée Internationale de la Jeune Fille traduit la volonté des autorités à prendre en considération toutes les questions liées à la protection de l’enfant. Le choix du thème permet de faire une analyse sur la problématique en question. C’est pourquoi, le secrétaire général adjoint du gouvernorat a souligné qu’il convient de rappeler les multiples défis auxquels sont confrontées les filles dans le contexte d’urgence.

Il s’agit entre autres de la détérioration du tissu familial et des mœurs, la faiblesse dans la socialisation et l’encadrement des enfants, la faible capacité des structures de réponse, la persistance de toutes les formes de violences, abus et exploitation, le mariage d’enfant, les enlèvements et autres types de menace. M. Daouda Bardé a, par ailleurs, indiqué que, c’est conscient de toutes ces réalités que les plus hautes autorités de notre pays ont fait des questions de protection de l’enfant, l’une des leurs priorités.

Auparavant, la directrice régionale de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mme Haoua Moustapha a rappelé que cette journée a été instituée par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 19 décembre 2011, suite à l’adoption de la Résolution 66/170. Elle est le fruit d’un plaidoyer mondial mené par l’ONG Plan International, afin de rappeler les défis auxquels font face les filles dans les pays en développement en vue de leur consacrer une grande attention. La thématique pour cette  année, a-t-elle estimé, trouve son explication dans le contexte actuel de la région de Diffa où les femmes et les filles payent les conséquences des violences qui malheureusement prennent leurs formes dans les viols des femmes et des filles.

Soulignons que plusieurs activités ont été organisées pour célébrer cette journée internationale de la Jeune Fille dans la région.

Mato Adamou  ONEP Diffa

Source : http://www.lesahel.org

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...