Recherche Archives Nigerdiaspora 2003-2020

 
jeudi, 15 décembre 2016 01:12

4ème Congrès ordinaire du Rassemblement pour un Sahel Vert : «Agir maintenant pour le climat, partout au Niger », thème du congrès

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Rassemblement pour un Sahel Vert (RSV-NI’IMA) a tenu, mardi dernier, à l’Académie des Arts Martiaux (ACAM) de Niamey, son 4ème congrès ordinaire sur le thème « Agir maintenant pour le climat, partout au Niger». L’ouverture des travaux a été présidée M. Adamou Garba, président du Rassemblement pour un Sahel Vert, en présence des délégués régionaux et des militants du parti.

Ces assises sont une occasion pour les militants du RSV-NI’IMA de débattre de la question du climat qui reste aujourd’hui primordiale et d’actualité.

En ouvrant ce 4ème congrès, le président du Rassemblement pour un Sahel Vert, M. Adamou Garba a souligné que cette problématique mobilise l’ensemble de la Communauté internationale. La question du climat est un problème planétaire a dit le président du RSV sans négliger les autres problèmes graves que connait notre pays. «Aujourd’hui, agir pour le climat est une priorité pour nous écologistes et pour tous les défenseurs de l’environnement ; car c’est notre cadre de vie qui est déstabilisé, dénaturé et compromis au point que notre existence en est durablement affectée » a déclaré M. Adamou Garba.

Pour lui, l’homme enfermé dans une pièce sans oxygène est condamné à mourir du fait de la coupe des arbres qui fournissent de l’oxygène à la planète. «Malheureusement, l’homme ne se rend compte que lorsqu’il est trop tard. Lorsque le mal est fait et que sa propre vie est en danger» souligne le président de RSV-NI’IMA.

Adamou Garba d’évoquer certaines tentatives de solutions comme le transport alterné à Paris et en Ile de France. Ailleurs, au Burkina Faso les députés ont récemment adopté des mesures pour récupérer plus de 10.000 parcelles, attribuées dans des espaces verts tandis qu’à Bamako, le Gouverneur Mme Ami Kane a engagé un plan de déguerpissement pour récupérer les espaces verts illégalement occupés. Le président du RSV-NI’IMA, a indiqué qu’au Niger aussi, on a des priorités comme la Ceinture Verte de Niamey dont la vocation première de réguler le climat. Il ya aussi l’accaparement des terres pastorales et agricoles dont les dangers se font déjà sentir.

De même, le président du RSV-Ni’ima a déploré l’apparition dans la zone nord de culture, des ranchs privés en violation de l’ordonnance sur le pastoralisme. «Notre pays engagé dans une autre aventure périlleuse aux conséquences imprévisibles sur la stabilité politique et socioéconomique du pays et qui présage d’un désastre écologique dans un pays aux écosystèmes fragiles », a-t-il estimé. Le président du RSV d’ajouter à cela toutes les autres formes de pollutions causées par l’exploitation des ressources minières comme l’uranium, l’or, le pétrole qui ont des conséquences néfastes sur notre environnement en général notamment les sols, les eaux, la faune, la flore.

Mamane Abdoulaye(onep)

15 décembre 2016
Source : http://lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...