Rentrée Solennelle à l’Université Dan Dicko Dankoulodo : Le Ministre de l’Enseignement supérieur plaide pour la fin des années interminables

La rentrée solennelle à l’Université Dan Dicko Dankoulodo de Maradi a eu lieu hier mardi 22 février 2022. La cérémonie officielle placée sous les auspices du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Phd Mamoudou Djibo, s’est déroulée en présence des Recteurs des Universités publiques du Niger et ceux de quelques Universités des Etats du Nigéria ainsi que les membres de la Communauté universitaire.

Dans son discours de lancement de cette rentrée académique, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche a rendu un vibrant hommage au Pr Saadou Mamane, premier recteur de l’UDDM pour tous les efforts qu’il a consentis dans la formation de plusieurs d’autres Professeurs et Enseignant-chercheurs. Il a salué la présence des universitaires nigérians à cette cérémonie. Au-delà du caractère festif, cette rentrée solennelle va, selon le ministre, permettre aussi et surtout de rendre plus visible un bien du peuple. Il a rappelé la place de l’enseignement dans le programme du Président de la République. Phd Mamoudou Djibo a indiqué que le Président de la République a engagé un ambitieux programme de construction d’infrastructures, d’équipements et surtout le recrutement de personnel enseignants qualifiés dont 71 enseignants dès cette année.

«L’Etat du Niger fait beaucoup d’efforts pour nos universités publiques. Ce n’est jamais suffisant mais je vous donne l’assurance que ces efforts se poursuivront Incha Allah» a-t-il rassuré. Toutefois, il a soutenu qu’en retour, il est attendu des universitaires, plus de performance, de régularité, plus de résultats et d’ambitions. Il a fustigé le ‘’vieillissement de nos enfants’’ sur les bancs. «Qu’on se donne les moyens de les former, particulièrement à l’UDDM et à l’Université Abdou Moumouni de Niamey qui sont les moins performantes en termes de réalisations des années académiques» a-t-il fustigé. Le ministre de l’Enseignement supérieur a rappelé que toutes les Universités ont l’obligation au 31 juillet 2022 de boucler l’année. «L’Etat se réserve le droit d’imposer à chaque Université publique  un contrat de performance qui déterminera le volume de l’enveloppe de la subvention», a-t-il prevenu.

Auparavant, le recteur de l’Université dan Dicko Dankoulodo a rappelé que l’Université de Maradi est créée en juillet 2006 et a pris le nom de l’Université Dan Dicko Dankoulodo par loi 2014-49 du 16 octobre 2014. Elle est composée d’un institut universitaire de technologie, une faculté de science et technique, une faculté d’agronomie et science de l’environnement et une faculté de la science de la santé, avec pour vocation, la formation des cadres, la recherche scientifique et l’innovation technologique afin de contribuer au développement de la société locale et nationale. «L’UDDM compte un effectif total de 213 agents tout corps confondu dont 56 enseignants chercheurs et 24 enseignants technologues, 133 personnels administratifs et techniques» a-t-il soutenu. Elle en compte également près d’une cinquantaine d’enseignants chercheurs qui se sont inscrits sur les différentes listes du CAMES.

Pour sa part, le Gouverneur de la région de Maradi, M. Chaibou Aboubacar a souligné que la présence de l’UDDM a permis l’ouverture de plusieurs établissements d’enseignement supérieur privé ans la région de Maradi. Pour lui, le rapprochement de l’enseignement supérieur de nos populations a permis de rehausser le nombre de jeunes qui accèdent aux études universitaires. Il a ensuite souligné qu’à travers plusieurs recherches de développement, l’UDDM assiste les populations rurales à la mise en œuvre de nouvelles technologies agricoles et à travers sa faculté de science de la santé, a contribué au rehaussement de la couverture sanitaire dans le pays. «C’est donc dire que l’UDDM reste l’un des partenaires privilégiés pour nous et c’est une occasion pour moi de rendre un hommage mérité à l’ensemble de la communauté universitaire pour tous les efforts consentis pour le développement de notre région» a-t-il déclaré.

Tiémogo Amadou, ANP-ONEP Maradi

 

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...