Réception d’un don de pesticides et d’un véhicule hard-top à l’Etat du Niger : Près de 650 millions de FCFA pour soutenir la lutte contre les criquets pèlerins

Le ministre de l’Agriculture et de l’Élevage, chargé des Relations avec les Institutions, M. Barkai Issouf a présidé hier matin, à Sorey, une cérémonie de réception d’un important lot de pesticides composés de 30 000 litres et d'un véhicule hard-top destinés à l’Etat du Niger. Cet appui est octroyé respectivement par le Royaume de Maroc et la République de Corée du Sud à travers l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'agriculture (FAO). Ce soutien s’inscrit dans le cadre du renforcement de la stratégie préventive du ministère en charge de l’Agriculture notamment le volet sur la riposte contre les ennemis des cultures et le plan d'urgence 2020 du gouvernement.

D'un montant d'environ 180.000 dollars américains soit environ 97 millions de F CFA, ce don de pesticides fait partie des multiples appuis du Royaume du Maroc. Il est constitué de 30.000 litres de pesticides qui va aider le Niger à se préparer pour faire face à la menace de l'invasion des criquets pèlerins. Ces derniers ont affecté dangereusement l'Afrique de l'EST au cours de l'année 2020. Quant à la République de Corée du Sud, elle a octroyé à notre pays un véhicule hard-top pour la prévention de cette menace et un programme de transfert monétaire aux populations vulnérables du département de Gouré qui pourraient être parmi les premières victimes des attaques de ce genre. Ce sont au total 1,2 million de dollars américains soit environ 650 millions de F CFA que la FAO a mis comme ressource pour appuyer la prévention de la lutte anti-acridienne grâce aux appuis divers de différents bailleurs de fonds afin de participer au plan d'urgence 2020 du gouvernement.

En réceptionnant ce don, le ministre de l’Agriculture et de l’Élevage, chargé des Relations  avec les Institutions, M. Barkai Issouf a rappelé que depuis mars 2020, la commission de lutte contre le criquet pèlerin dans la région occidentale et le Service d'Information sur le Criquet pèlerin de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) alertaient sur une possible arrivée en juillet 2020 d'essaims en Afrique de l'Ouest et au Sahel en provenance de la Corne de l'Afrique. En effet, la commission de lutte contre le criquet pèlerin dans la région occidentale a, en collaboration avec les dix pays de la Région ont élaboré un plan régional de riposte aux éventuelles arrivées des essaims en provenance des pays de l'Est. Ce Plan s'articule autour du renforcement des capacités ; la prédisposition des moyens humains et matériels sur le terrain pour une réponse rapide.

Le ministre en charge l’Agriculture a ajouté que pour prévenir et faire face à une éventuelle invasion acridienne, son département ministériel a élaboré un plan d'Action de Prévention du Risque Acridien (PPRA) et un Plan National d'Urgence Acridienne (PNUA). « Ces plans ont pour objectif de contribuer à garantir la sécurité alimentaire en renforçant la stratégie de prévention, d'alerte précoce, de réaction et de mitigation des impacts de l'infestation du Criquet pèlerin », a-t-il précisé. C’est pourquoi M. Barkai Issouf a souligné que  ce don de 30 000 litres de pesticides et équipements à notre pays, permettra sans nul doute d’améliorer les performances du Centre National de Lutte Antiacridienne par le renforcement de ses capacités humaines et matérielles. Ce qui constitue une contribution importante à la réussite de la mise en œuvre de la stratégie de la lutte préventive et de riposte contre ce fléau transfrontalier qu'est la Huitième Plaie d'Egypte. 

Par ailleurs, le ministre Barkai Issouf a salué les efforts des partenaires du Niger pour  leur soutien constant dans le cadre de ces actions quotidiennes visant à libérer les populations de la faim et de la malnutrition.

Auparavant, le Représentant de la FAO au Niger, M. Attaher Maiga a dit qu’au Niger, dans le cadre de l'anticipation et de la prévention de cette lutte contre les criquets pèlerins, la FAO a pris en charge des activités de prospections acridiennes, de formation, de Coordination des opérations de prospection et de suivi réalisées par le Centre National de Lutte Antiacridienne (CNLA). 

Par Mamane Abdoulaye(onep)

12 février 2021
Source : http://www.lesahel.org/