Mise en œuvre des sous projets de gestion des ressources naturelles et d’intensification agricole dans la région de Maradi : 20.000 hectares de terres dégradées seront récupérés dans la région

Le Secrétaire général du gouvernorat de Maradi, M. Soumana Karimou a procédé, le mardi 6 avril dernier, au lancement officiel de la mise en œuvre du programme COMPACT de Millennium Challenge Account-Niger pour le compte de la région de Maradi. Les activités toucheront les communes de Chadakori, de Dan-Goulbi, de Guidan Roumdji et de Sabon Machi où il est prévu la récupération de plus de 20.000 ha de terres dégradées agricoles et pastorales, la petite irrigation, la régénération naturelle assistée (RNA) et l’appui à l’intensification agricole.

Dans son discours, M. Soumana Karimou a rappelé que le gouvernement du Niger a négocié et obtenu auprès du gouvernement des Etats-Unis d’Amérique par l’intermédiaire de Millenium Challenge Corporation, un financement à hauteur de 250 milliards de FCFA pour la mise en œuvre du programme COMPACT dont MCA-Niger est l’entité chargée d’exécution. Au-delà de son caractère solennel, la cérémonie vise, selon le SG du gouvernorat, le lancement officiel en région des sous-projets de la gestion des ressources naturelles et d’accompagnement agricole pour le bien-être des populations de la région de Maradi.

Le Directeur Général du MCA-Niger, M. Mamane Annou a souligné que ces activités concernent les quatre régions d’intervention du COMPACT. Elles sont indispensables pour les producteurs ruraux et devront avoir une résonnance et un ancrage local. Il est prévu pour l’ensemble des régions, la récupération de 70.000 ha de terres dégradés pour des besoins agricoles et de l’élevage. Aussi, 420 périmètres irrigués, 280 champs écoles paysans seront installés et 9.500 kits de petits ruminants seront distribués. «L’objectif final est de contribuer au processus de gestion rationnelle et durable des ressources naturelles, capable de créer les conditions d’un développement socio-économique garantissant la sécurité alimentaire des populations et des animaux» a-t-il dit.

Pour M. Mamane Annou, tous ces efforts doivent contribuer à améliorer la résilience face aux changements climatiques. A ce titre, devait-il souligner, la MCA-Niger a conduit un processus de recherche des prestataires qualifiés qui a permis de sélectionner des ONG locales qui seront chargées de la mise en œuvre de ces sous-projets repartis en 12 lots.

Le Directeur du projet des Communautés résilientes aux climats, M. Dala Maïguizo, a soutenu que les projets de gestion des ressources naturelles contribueront significativement à l’amélioration de la vie des populations en augmentant leurs revenus tout en intervenant sur leurs milieux de vie. «C’est donc avec un plaisir que nos équipes ne ménageront aucun effort pour travailler de façon collaborative et fructueuse avec les ONG responsables de ces mandats et les services techniques décentralisés afin de fournir les meilleures prestations en termes de qualité et d’atteinte des résultats escomptés», a-t-il rassuré.

Tiémogo Amadou ANP-ONEP Maradi

12 avril 2021
Source : http://www.lesahel.org/