Atelier de lancement du Projet Résilience Agro-Sylvo-Pastorale, Ouest Niger (REPO) : Pour une gestion durable des ressources et l’amélioration des conditions de vie des communautés

Le ministre de l’Elevage, porte-parole du gouvernement, M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri a présidé, hier matin à Niamey, la cérémonie de lancement du projet résilience agro sylvo_pastorale, ouest Niger (REPO), financé par Union Européenne à travers le Fonds Fiduciaire d’Urgence (FFU) et mis en œuvre par l’Agence belge de développement (ENABEL). L’objectif visé par ce projet est de contribuer au renforcement de la résilience des communautés pastorales et agropastorales de l’ouest du Niger en renforçant la sécurisation et la gestion des ressources naturelles.

Lors du lancement, le ministre de l’Elevage, porte-parole du gouvernement M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri a indiqué que les conditions de la mobilité pastorale et de l’accès aux pâturages dont dépendent la plupart des pasteurs et agropasteurs du pays, sont de plus en plus difficiles, notamment du fait des contraintes croissantes sur la transhumance transfrontalière et l’augmentation de la pression sur les ressources pastorales. A cet égard, a-t-il a notifié, la stratégie d’intervention du REPO consistera à apporter une contribution au traitement des causes profondes de l’instabilité dans la région ouest du Niger à travers la sécurisation des ressources pastorales stratégiques, l’amélioration du potentiel fourrager, l’accès, la création d’opportunités de revenus en particulier pour les jeunes et les femmes dans le domaine pastoral et agropastoral ou dans des secteurs alternatifs.

Le ministre de l’Elevage a déclaré que le REPO cadre parfaitement avec les politiques et stratégies publiques en matière de développement de l’élevage notamment le Plan de développement économique et social, et la stratégie de développement durable de l’élevage qui est, selon lui, une déclinaison de la stratégie de sécurité alimentaire et nutritionnelle et le développement agricole durable. «Au regard de l’expérience tirée de la mise en œuvre de l’i3N, les acquis importants enregistrés seront capitalisés et consolidés durablement pour assurer la modernisation et la transformation du monde rural», a-t-il dit. Le ministre Tidjani a en outre relevé que les principaux axes en matière d’élevage viseront entre autres le renforcement du maillage en point d’eau avec la réalisation de stations de pompage pastorales et de puits cimentés pastoraux, le rehaussement du maillage en points d’eau pastoraux notamment dans les zones difficiles, l’aménagement et la sécurisation des espaces pastoraux, la réhabilitation des terres pastorales dégradées et la facilitation de l’accès aux aliments bétail et aux intrants zootechniques.

Le chargé du programme, M. D’Aout Philipp a, pour sa part, affirmé que le projet FFU comprend deux composantes notamment l’une qui a trait au pastoralisme et l’autre à la sécurisation et à la résilience du parc W au Niger. Ce dernier volet sera mis en œuvre via African parks network et l’ONG wac, et qui, selon M. D’Aout Philipp, s’inscrit dans le plan d’intervention prioritaire (PIP) pour contribuer à la réhabilitation du parc régional du W Niger et sa périphérie.

Ce projet, a-t-il précisé, complète également les instruments déjà mis en place par l’Union européenne et vient s’adosser à la programmation 2021-2027 qui est actuellement en cours de formulation. Aussi, il contribuera très certainement à l’accroissement de la résilience et au développement socio-économique des opérateurs agro-sylvo-pastoraux dans sa zone d’intervention. «Il complètera le document d’action Nexus qui sera mis en œuvre dans la région de Tillabéry et qui comprendra également un volet important de restauration des terres, de soutien aux activités agro-sylvo-pastorales et halieutiques et de gouvernance», a indiqué D’Aout Philipp

En fin la conseillère stratégique nationale d’Enabel, Mme Ai Abarchi Ladoua a soutenu que le projet résilience agro-sylvo pastorale ouest traduit tout l’intérêt que portent les pays membres de l’Union européenne à cette thématique d’actualité que sont les changement climatique et ses effets sur les ressources naturelles. Aussi, a-t-elle ajouté, le Repo vise principalement deux résultats, notamment la sécurisation et la restauration des ressources agro-sylvo-pastorales et le renforcement de la gouvernance inclusive et durable des ressources naturelles et pastorales dans les zones ciblées de l’ouest du Niger.

Farida Ibrahim Assoumane(onep)

28 juillet  2021
Source : http://www.lesahel.org/