Atelier de valorisation du guide national de gestion des programmes et d’institutionnalisation des Champs Ecoles Agropastoraux : Vers l’institutionnalisation et la mise à l’échelle de l’approche CEAP

L’organisation des Nations-Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) a organisé le 6 Août dernier, un atelier de valorisation du guide national de gestion des programmes et d’institutionnalisation des Champs Ecoles Agropastoraux (CEAP). C’est le directeur de la vulgarisation et de transfert de technologies à la Direction générale de l’agriculture, M. Issa Zibo qui a présidé l’ouverture des travaux. Au cours de ces échanges, les participants ont suivi la présentation sur le guide national de gestion des programmes et l’institutionnalisation des CEAP et une feuille de route pour l’institutionnalisation de l’approche CEAP avant de procéder à la validation d’une feuille de route pour l’intégration de l’approche CEAP dans la stratégie d’appui Conseil.

A l’ouverture des travaux, le directeur de la vulgarisation et de transfert de technologies à la Direction générale de l’agriculture a rappelé que le 31 mai 2021, les acteurs impliqués dans ce processus ont procédé à la validation du guide pratique de facilitateur de l’approche champ-école agropastoral. Cette fois-ci, a-t-il précisé, il s’agit donc de valider celui qui est destiné au gestionnaire des programmes et projets qui mettent en œuvre l’approche champs-écoles dans le cadre du développement de l’agriculture.

«Une fois validé, ce guide permettra au Ministère de l’Agriculture à travers la direction générale de l’agriculture de disposer des outils très importants pour apporter un appui conseil aux paysans et aux producteurs en vue d’améliorer leur productivité, leur rendement agricole ainsi que leur revenu agricole», a ajouté M. Issa Zibo. Il a ensuite fait remarquer que tous les pays qui ont pu développer leur agriculture se sont appuyés sur l’approche conseil agricole à travers sa vulgarisation.

Auparavant, l’assistant du représentant résident de la FAO, chargé du Programme, M. Djibo Banaou a expliqué que la FAO apporte, à travers cet atelier, une assistance technique à l’exécution du Projet d’Appui à l’Agriculture Sensible aux Risques Climatiques (PASEC) dans cinq domaines à savoir le renforcement méthodologique et institutionnalisation de l’approche Champs Ecoles Agropastoraux (CEAP), la mise en place des clubs d’écoute sur l’Agriculture Intelligente face au Climat (AIC), l’identification et la préparation de sous projets productifs d’Agriculture Intelligente face au Climat par le biais de l’outil rural Ivest, l’évolution du bilan

carbone des plans d’investissement communaux pluriannuels portant sur l’Agriculture Intelligente face au Climat et des sous projets productifs avec l’outil «Ex ante carbone balance tool» et la mise en place d’un système E-Voucher.

Selon le chargé du Programme de la FAO, ce projet contribue directement aux objectifs stratégiques 2 et 3 de la FAO à savoir intensifier et améliorer de manière durable l’apport de biens et de services issus de l’agriculture, de la foresterie et des pêches et réduire la pauvreté rurale. M. Djibo Banaou a ajouté que la FAO toujours en collaboration avec le ministère de l’Agriculture a procédé à l’élaboration du guide sur le deuxième niveau à savoir la gestion des programmes CEAP.

Pour le chargé du Programme de la FAO, ce document va sans nul doute contribuer à l’harmonisation de l’approche CEAP et à assurer sa durabilité et sa mise à l’échelle. «Il s’articule autour de cinq principaux points à savoir l’élément clé des champs écoles, la conception des programmes de champs-écoles, le développement des capacités humaines pour les champs-écoles, le suivi-évaluation des champs-écoles et l’institutionnalisation des champs-écoles», a conclu M. Djibo Banaou.

Mamane Abdoulaye(onep)

09 août  2021
Source : http://www.lesahel.org/