Diffa : Synthèse de la mission de pré-évaluation de la Campagne Agro-Sylvo-Pastorale et Hydraulique dans la région

Le  ministre  de  l’Aménagement  du  Territoire  et  du  Développement  Communautaire,  Maman  Ibrahim  Mahaman  en  mission  de  pré-évaluation  de  la  campagne  agro-sylvo-pastorale  et  hydraulique  a  sillonné  les   6  départements  de  la  région  pendant  une  période  de 5  jours.  Au  terme  de  sa  mission,  le  ministre  a  présidé  la  réunion  de  synthèse   le  vendredi  29  octobre 2021  dans  la  salle  de réunion  du  Conseil  Régional   en  présence  du gouverneur,  du  président  du  Conseil  Régional,  du secrétaire  général  adjoint  PI,  du  maire,  des  chefs  traditionnels,  des  membres  de  la  délégation  ministérielle,  des  cadres   régionaux ,  des  partenaires  au  développement  et  de  plusieurs  autres  invités.

Prenant  la  parole  pour  son  mot  de  bienvenue,  Mme   Barmou  Asmaou  Kanta  a  d’abord  salué  et  apprécié  le  courage  de  la  délégation   ministérielle  qui  a  réussi  à  faire  un  périple  complet  en  visitant  l’ensemble  des  départements.  Ceci dénote de l’engagement personnel du ministre.

Le  gouverneur de la région a  rappelé  l’objectif  de  la   mission  qui  constitue  une  réelle  opportunité  d’échanges  avec  les  communautés.  M. Issa  Lemine  a     remercié  le  ministre  et  sa  délégation  pour  avoir  réussi  à  sillonner  la  Région  et  aussi  rencontré  les  populations  pour  échanger  sur  plusieurs  points  d’intérêt  national.

Dans  son  discours  de  présentation  de  la  synthèse,  le   ministre   Maman  Ibrahim  Mahaman  a  noté  que  sur  la   base  des  échanges  et  des  résultats  provisoires  présentés  par  les  services  techniques,  la  campagne  agro-sylvo-pastorale  et  hydraulique  2O21   dans  la  Région  de  Diffa  n’a  pas  répondu  totalement  aux  attentes  des  populations .  Elle  est  caractérisée  par une  pluviométrie  moyenne  et  mal  répartie  dans  le  temps  et  l’espace.  Ainsi  sur 29  postes  pluviométriques  suivis ;  11  sont  déficitaires  à  plus  de  50 mm  et  seulement  08  excédentaires  à  plus  de  50  mm. Aussi,  486  villages  agricoles  sur  les  606  que  compte  la  région  sont  déclarés  déficitaires  à  plus  de  50%  avec une  population  de  497.193  personnes. Il y a également des  attaques  des  ennemis  de  cultures  de  tous  ordres ;  16.599  ha,  toutes  cultures  confondues  déclarés  infestés  dans  12.261 ha  traités  avec  9.5O6  litres  de  pesticides  correspondant  soit  un  taux de  couverture  phytosanitaire  de  68  % ; des  couts  des  produits  alimentaires  en  hausse  par  rapport  à  la  même  période  de  l’année  précédente ;  des  phénomènes  exceptionnels  caractérisés  par  des  pluies  diluviennes  qui  ont  touché   2.16O  ménages,  soit  69,75%   de  personnes  sinistrées ; 358  maisons  effondrées ;  332  ha   de  cultures  pluviales  et  63 ha  de  cultures  maraichères  détruits  dans  les  Communes  de  Chétimari  et  de  Diffa ;  la  crue  précoce  de  la  Komadougou  ayant  provoqué  les  inondations  des  rizières  a  compromis  les  récoltes.

Quant  à  la  situation  du  pâturage,   elle  varie  de  moyenne  à  faible  production. La  situation  sanitaire  est  bonne  dans  l’ensemble  avec  1.623.061  têtes  d’animaux  ont été vaccinés  correspondant  à un  taux  de 58%.

Sur   le plan  hydraulique,  la  région  a  bénéficié  de  323  nouveaux  équivalents  points  d’eau  dont  113  terminés  et  210 en  cours.  Il  y a aussi  60 autres  points  d’eau   réhabilités  et  19 sont  en  cours  de  réhabilitation.  Le  taux  d’accès  à  l’eau  potable  au  3I  décembre  2020  dans  la  région  de  Diffa  est  de  56, 07 %.

Sur  le  plan  environnemental,  les  activités   réalisées  concernent  la  récupération  de 1.674  ha  de  terres  dégradées,  la  fixation  de  2.853  ha  de  dunes,  l’ouverture  de  539  km  de  bandes  pare-feu,  la  plantation  de  1.173.964  plants,  la  réalisation de  la  régénération  naturelle  assistée  de  2/263  ha,  le  ramassage  des  déchets  plastiques  et  solides  qui  a  permis  de  créer  3.862  emplois  temporaires  pour  un  montant  de   766.246.324  FCFA  et  enfin  la  capture  de  336  tonnes  de  poissons  pour  une  valeur  marchande  de  504.000.000  FCFA.

Dans  le  domaine  de  la  maitrise  de  l’eau  pour  la  promotion  des  productions   agro-sylvo-pastorales,  il y  a lieu  de  noter  la  réhabilitation  de  75  ha,  la  réalisation  et  l’équipement  de  1O5 ha  pour  la  petite  irrigation.

En  conclusion,  le  ministre  a  rassuré  les  populations  sur  la  détermination  indéfectible  du  Gouvernement  de  mettre  en  œuvre  les  mesures  nécessaires  pour  remédier  au  déficit  de  cette  campagne. Il a  aussi  lancé  un  vibrant  appel  aux  partenaires   techniques et  financiers  pour  continuer  leur  soutien  aux  efforts  du  Gouvernement. 

Mato Adamou, ONEP  DIFFA

1er novembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/