Atelier de sélection des projets de recherche appliquée par le comité scientifique du CNRA : Amélioration des filières et chaines de valeur agricoles

Organisé par le Conseil National de la Recherche Agronomique avec l’appui du Fonds d‘Investissement pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle, un atelier de sélection des projets de recherche appliquée par le comité scientifique du CNRA s’est tenu à Dosso du 29 au 30 octobre. C’est le gouverneur de la région de Dosso, M. Albachir Mohamed qui a présidé la cérémonie d’ouverture de l’atelier en présence de la secrétaire permanente du Conseil National de la Recherche agronomique, Mme Boukary Habsatou Amirou, du directeur général du Fonds d’Investissement pour la Sécurité Alimentaire FISAN, M. Assadeck Mohamed, des autorités administratives de Dosso ainsi que des experts du CNRA.

L’objectif de l’atelier est la sélection des projets de recherche visant l’amélioration des filières et chaines de valeur agricoles (oignon, lait, niébé, luzerne, bétail-viande, riz) par le comité scientifique du CNRA qui a pour mission d’apporter son appui scientifique dans la mise en œuvre de ces activités. Le comité est composé de chercheurs et enseignants chercheurs de différentes disciplines.     

Dans le discours qu’il a prononcé à l’ouverture des travaux, le gouverneur de la région de Dosso, M. Albachir Aboubacar a longuement évoqué l’importance de l’agriculture qui demeure un pilier de l’économie nationale. Compte tenu de son importance, a-t-il précisé, le gouvernement s’est engagé à traduire en actes concrets la vision du président de la République Mohamed Bazoum en matière de développement agricole afin que les sous-secteurs de l’agriculture, de l’élevage et de l’environnement continuent à être les leviers du développement économique et social de notre pays. A cet effet, l’un des actes concrets, consistera à redynamiser le système national de la recherche agronomique de notre pays.

Parlant de la stratégie de la recherche agricole dans notre pays, le gouverneur de la région de Dosso a indiqué que cette stratégie est un cadre formel de concertation entre chercheurs, fournisseurs et des utilisateurs des produits de la recherche. Aussi, a précisé M. Albachir Aboubacar, dans le cadre de la mise en œuvre de notre stratégie, le secrétariat permanent du CNRA a lancé des avis d’appel à propositions de projets de recherche agronomique appliquée en rapport avec la direction générale du FISAN.

Après le dépouillement, les propositions des projets sont soumises au comité scientifique du CNRA pour les évaluer et sélectionner définitivement des projets qui seront intégralement financés par le FISAN. Les très hautes autorités attendent une recherche agronomique participative, intégrative, systémique, inclusive, innovante et à impact pouvant contribuer efficacement au développement agricole a notifié le gouverneur de Dosso. Aussi a-t-il dit, les résultats des travaux du présent atelier permettront sans doute à la recherche agronomique de contribuer à l’atteinte des objectifs fixés en matière de lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. 

Pour sa part, le directeur général du Fonds d’Investissement pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle, M. Assadeck Mohamed a présenté le FISAN qui est une réforme initiée dans le cadre de l’Initiative 3N pour contribuer à faire face au défi du financement agricole. Au titre du plan d’actions 2021 du FISAN, a souligné M. Assadeck Mohamed, une dizaine de conventions avec les partenaires de mise en œuvre des facilités ont été signées dont celle avec le CNRA pour coordonner le processus d’identification, de sélections, de financement et de supervision des actions de recherche appliquée en faisant appel à toutes les institutions de recherche installées dans notre pays.

A cet effet, dans le cadre du financement volet recherche appliquée, une première tranche de 100 millions de francs CFA a été mobilisée sur ressources propres de l’Etat par le FISAN et confiée au secrétariat permanent du CNRA pour financer une première série de projets de recherche appliquée qui seront sélectionnés au cours de la présente rencontre a dit M. Assadeck Mohamed. Aussi, la direction générale du FISAN a-t-il notifié fonde l’espoir que les projets qui seront sélectionnés vont répondre aux préoccupations des acteurs des chaines de valeur agricoles et contribueront à améliorer la productivité, la rentabilité et la compétitivité des filières retenues.

La secrétaire permanente du Conseil National de la Recherche agronomique, Mme Boukary Habsatou Amirou en prenant la parole s’est longuement appesantie sur la mission de son institution. Dans le domaine de la recherche, a-t-elle souligné, la facilité 3 s’appuie sur le Secrétariat Permanent du Conseil National de la Recherche agronomique qui constitue la structure intermédiaire privilégiée pour la mise en œuvre des actions de recherche appliquée. Elle permet de financer des programmes de conseil agricole et de la recherche agronomique appliquée de divers acteurs et de renforcer le savoir-faire en la matière.

La secrétaire permanente du CNRA a au nom du premier ministre, M. Ouhoumoudou Mahamadou exprimé sa profonde gratitude aux participants à l’atelier pour avoir accepté d’honorer de leur présence cette importante réunion pour la vie du CNRA ainsi qu’au FISAN pour le financement de cette activité.

Mahamane Amadou ANP-ONEP/Dosso 

02 novembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/