Coopération Régionale : Le Niger et le CIP G5-Sahel signent l’accord d’établissement d’un siège régional à Niamey

Le ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères et de la coopération, SE Hassoumi Massoudou, et le Secrétaire Exécutif du CIP G5-Sahel, M. Karamoko Jean Marie Traoré, ont procédé hier en fin d’après-midi à la signature de l’accord établissant à Niamey au Niger, le siège régional permanent du Comité Interparlementaire (CIP) G5 Sahel. Par cette signature, l’Etat garantit l’indépendance de l’institution sous régionale de coopération et de ses fonctionnaires, consolide plusieurs droits reconnus aux fonctionnaires des institutions internationales et leur personnel local.

Après la signature et l’échange des documents, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a rappelé qu’en décidant d’implanter il y’a quatre ans le siège du CIP G5 Sahel à Niamey, les Chefs d’Etat et de Gouvernement conféraient à leur choix une grande portée symbolique. Cette signature, a-t-il indiqué, consacre l’engagement, l’importance et le crédit accordé par les autorités nigériennes aux organes du G5 Sahel qui est au service des populations de l’espace commun actuellement en proie à des menaces sécuritaires complexes et préoccupantes. C’est aussi, a-t-il ajouté, la preuve de la volonté manifeste du Gouvernement nigérien et de la détermination du parlement nigérien de mettre en œuvre les décisions historiques de création de cette structure interparlementaire du G5 Sahel le 17 juillet 2018 à Niamey lors du 1er sommet interparlementaire organisé par l’Assemblée Nationale du Niger.

SE Hasoumi Massoudou a précisé que l’accord de siège à pour but de garantir l’indépendance du CIP G5-Sahel, des fonctionnaires et du personnel local du Sécrétariat Exécutif, de consolider les facilités, les privilèges et les immunités, ainsi que les meilleures conditions de travail et de séjour indispensables des missions statutaires du comité interparlementaire du G5 Sahel ». Il s’est dit confiant que l’acquisition de ce nouveau siège est le point de départ d’un nouveau partenariat plus consolidé entre d’une part, les parlements des pays membres du G5 Sahel, et d’autre part entre le comité et les institutions parlementaires des pays partenaires.

Le Chef de la diplomatie nigérienne a  affirmé que le CIP G5-Sahel a fait le choix d’une vision noble qui s’inscrit dans la droite ligne des efforts politiques et diplomatiques constants déployés par le Gouvernement du Niger, en parfaite symbiose avec la représentation nationale, en vue d’accompagner les actions du G5 Sahel et le Secrétariat Exécutif du G5 Sahel. « Fort de l’intérêt que le Gouvernement Nigérien attache à vos différentes actions au profit des populations et à la promotion d’une gouvernance démocratique pérenne dans notre espace commun, j’ai très bon espoir que cet accord vous offre un cadre juridique adéquat pour un meilleur fonctionnement de notre organisation en parfaite conformité avec les statuts du CIP adoptés le 13 juillet 2018 », a-t-il dit.

De son côté, le Sécrétaire exécutif du CIP G5-Sahel a indiqué que la signature de l’accord de siège intervient à un moment où le CIP G5-Sahel amorce ses missions concrètes de terrain et qui exigent d’agir dans un cadre juridique et réglementaire approprié au niveau national et sous régional. M. Karamoko Jean Marie Traoré a renouvelé ses remerciements et sa reconnaissance à l’endroit des autorités nigériennes pour « ce nouveau pas décisif que nous venons de franchir ». Par ailleurs, le SE du CIJ G5-Sahel a sollicité le Ministre d’Etat Hassoumi Massoudou pour l’appuyer et l’accompagner dans la suite de la structuration et le positionnement du CIP G5-Sahel.

Par  Souleymane Yahaya

26 novembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/