Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur

Ibrahim Yacouba Communique MAECLe gouvernement du Niger a appris avec consternation les révélations au sujet de la vente aux enchères de migrants africains présents sur le territoire de l'Etat de Libye comme esclaves.
Le gouvernement fortement indigné par ces pratiques avilissantes, condamne sans réserve de tels actes qui rappellent les heures sombres de l'histoire de l'hunanité. Le gouvernement du Niger réprouve toute forme d'atteinte à la dignité, à l'intégrité et à l'honneur de la personne humaine où qu'elle se trouve.
Le Niger en appelle au gouvernement de l'Etat de Libye et à la communauté internationale à prendre toutes dispositions nécessaires et urgentes en vue de faire cesser cette odieuse activité et les invite à rechercher et à poursuivre en justice les auteurs de ces agissements.
Le gouvernement du Niger réaffirme son engagement ferme et constant de lutter contre le trafic d'êtres humains conformément à sa politique et à ses obligations internationales souverainement souscrites.
D'ores et déjà. notre Représentation Diplomatique à Tripoli ainsi que les Hautes Autorités Libyennes viennent d'être saisies en vue de notre protestation et de la demande du Niger à faire toute la lumière sur ces pratiques innommables.

Niamey, le 16 Novembre 2017