Agence de Régulation des Marchés Publics (ARMP) : Des échanges sur la validation d’un document de référence en passation des marchés publics

Des acteurs des Etablissements publics, Sociétés d'Etat, Sociétés d'Economie mixte, etc. prennent part à un atelier de validation du manuel de procédures de passation des marchés publics spécifiques aux établissements publics, sociétés d'état, sociétés d'économie mixte et sociétés à participation financière publique majoritaire. C’est la directrice de cabinet adjointe en second du premier ministre, Mme Hadari Zeinabou, qui a présidé l’ouverture des travaux en présence du président du Conseil National de Régulation, M. Fodi Assoumane.

Durant deux jours, les participants à cet atelier vont échanger en vue de procéder à la validation d’un document de référence et stratégique dans le domaine de passation des marchés publics.Ce manuel complète le code des marchés publics en mettant à la disposition des Etablissements publics, Sociétés d'Etat, Sociétés d'Economie mixte et Sociétés à participation financière publique majoritaire les outils appropriés à la passation, à l'exécution et au contrôle des marchés.

Selon Mme Hadari Zeinabou, l'engagement des plus hautes autorités de notre pays à promouvoir une gouvernance de qualité oblige les structures de l'Etat à adopter des normes d'intégrité et de transparence dans la gestion des deniers publics. En tant que démembrements de l'Etat, explique-t-elle, les Etablissements publics, Sociétés d'Etat, Sociétés d'Economie mixte et Sociétés à participation financière publique majoritaire doivent absolument s'inscrire dans cette dynamique vertueuse. « L'examen du manuel de procédures de passation des marchés publics spécifiques aux entités que vous représentez, objet du présent atelier, représente une étape particulièrement importante pour disposer d'un mécanisme règlementaire qui favorise une gestion saine et transparence des ressources publiques », a notifié la directrice de cabinet adjointe en second du premier ministre, avant de saluer le rôle majeur que joue l'Agence de Régulation des Marchés Publics pour promouvoir la bonne gouvernance à travers l'édiction des règles de transparence des procédures de passation des marchés publics.

Pour sa part, le président du Conseil National de Régulation, M. Fodi Assoumane, a déclaré que la réalisation de ce manuel qui sera validé au cours de cet atelier est motivée par la volonté de produire un outil de gestion en phase avec la spécificité de certaines structures. « Evoluant dans un environnement hautement stratégique, ces structures ont besoin d'un manuel adapté à leur mode de fonctionnement. Une fois validé, ce manuel sera un document de référence dans la passation des marchés publics. Son utilisation effective renforcera l'harmonisation des procédures », a dit le président du Conseil National de Régulation. Cependant, il a précisé que l'existence de ce dispositif ne suffit pas sans l'adhésion de tous les acteurs de la chaine de passation des marchés de ces structures. Une fois validé et adopté, ce manuel n'a de valeur que si les acteurs concernés le font vivre et que le retour d'expérience permette de l'améliorer, au besoin.

L'ARMP a pour missions d'assurer la régulation, le suivi et l'évaluation des marchés publics et des délégations de service public. De par ses missions, elle est habilitée à élaborer et diffuser les documents types et manuels de procédures, de proposer au Gouvernement et aux personnes responsables des marchés toute mesure tendant à améliorer le système de passation, d'exécution et de contrôle des marchés publics et des délégations de service public.

Par Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)

18 juin 2021
Source : http://www.lesahel.org/