Tillabéri : Consultation sur le protocole des femmes commerçantes dans la ZLECAf

Le Secrétaire général adjoint de la région de Tillabéri, M. Abdou Dandada a présidé, le mardi 10 août 2021, la cérémonie d’ouverture d’un atelier régional de consultation pour le protocole sur les  femmes dans le commerce de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine. La cérémonie s’est déroulée dans la salle de conférence de la Croix rouge de Tillabéri.

Organisé par la direction régionale du commerce, de l’industrie et de l’Entrepreneuriat des jeunes sous le financement du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et de l’Organisation des Nations Unies pour les  femmes (ONUFEMMES), cet atelier initié à l’endroit des femmes commerçantes de la région a pour objectif d’identifier les défis et les potentialités pour le protocole des femmes commerçantes dans la ZLECAf.

«Les pays Africains ont convenu d’un marché libéralisé pour les biens et services à travers la Zone de Libre-échange Continentale Africaine(ZLECAf). C’est une opportunité majeure d’améliorer la compétitivité sur le continent et sur le marché mondial, de stimuler la croissance et la transformation structurelle et de parvenir à un développement socioéconomique durable et inclusif», a indiqué le SG. A, dans un discours prononcé à cette occasion. «Aussi, pour que les femmes ne soient pas en marge de cette opportunité, il est essentiel que les défis auxquels elles sont confrontées soient mis en évidence pour éclairer l’élaboration du protocole sur les femmes dans le commerce», a-t-il précisé.

Abdou Dandada a par ailleurs, fondé l’espoir que cet atelier fournira aux femmes l’occasion d’exprimer leurs besoins et leurs intérêts en matière de commerce dans le contexte de la ZLECAf. «C’est pourquoi l’objectif de ces consultations auxquelles prennent part les femmes et d’autres parties prenantes clés visent à identifier les défis auxquels les femmes sont confrontées et les opportunités et potentialités qui s’offrent à elles lorsqu’elles s’engagent dans le commerce intra-africain». Cela participera sans nul doute à la promotion et à la réalisation du développement socioéconomique durable et inclusif, à l’égalité des sexes et à la transformation structurelle des Etats membres», a-t-il ajouté.

Le SG. A de la région a également souligné que cette préoccupation cadre parfaitement avec le programme de renaissance acte 3 et de la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement. Abdou Dandada a enfin remercié le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’Organisation des Nations Unies pour les femmes pour leur appui à l’organisation de cet atelier.

Le Maire de la région M. Moussa Douma a auparavant pris la parole pour remercier la direction régionale du Commerce, d’industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes pour cette initiative et le choix porté sur la région pour abriter ses assises.

Plusieurs thématiques ont été développées au cours de cet atelier notamment les secteurs dans lesquels les femmes exportent; le niveau de valeurs ajoutées des exportations ; la question de savoir si, ces dernières sont liées aux chaînes de valeur régionales ; leurs capacités à accéder aux intrants ; les solutions pouvant être déployées pour faciliter l’accès aux intrants ; l’accès aux ressources productives, aux actifs et aux technologies appropriées ; la question de l’infrastructure disponible pour aider ces femmes à s’engager dans le commerce d’exportation, etc.

Mahalmoudou Touré  Maïmouna ANP/ONEP

11 août  2021
Source : http://www.lesahel.org/