Clôture, en seulement quelques heures, de la plus grande opération d’émission d’emprunt obligataire du Niger sur le marché financier de l’UEMOA : Une preuve de confiance et de crédibilité aux yeux des investisseurs

Alors que la période de souscription est prévue pour s’étendre du 16 août au 3 septembre 2021, la plus grande opération d’émission obligataire dans l’histoire de notre pays, dénommée “TPN 6,3% 2021-2031”, a été clôturée par anticipation, le lundi 16 août 2021 aux environs de 15 heures, c’est-à-dire quelques heures seulement après l’ouverture des offres. Mieux, nous apprend ‘’Financial Afrik’’, un site d’information spécialisé en matière de finances en Afrique, l’opération a été sursouscrite à plus de 250% avec un carnet d’ordres affichant 367 milliards de FCFA pour une offre de 150 milliards de FCFA.

De l’avis des spécialistes de la question, c’est assurément une grande prouesse que le Niger a réalisée à travers cette opération lancée par le Trésor Public du Niger par appel public à l’épargne sur le marché financier de l’UEMOA. En effet, selon les explications techniques données à ‘’Financial Afrik’’ par le Directeur général de la Société de Gestion et d'Intermédiation du Niger (SGI-Niger), notre compatriote Djibril Beidari Touré, cet emprunt de 150 milliards de Franc CFA, ‘’a été sursouscrit en à peine une heure d’horloge’’.

Cela atteste de la confiance et de la crédibilité dont jouit le Niger aux yeux des investisseurs. «Avide de papier frais, le marché financier de l’UEMOA exprime ainsi toute sa confiance dans les orientations stratégiques du Niger. Aux fondamentaux de ce pays sahélien, qui fait 23 fois la superficie du Togo, s’ajoutent la qualité du réseau du chef de file de l’opération, SGI Niger, et le professionnalisme des co-chef de file (SGI Togo, CGF Bourse, Africabourse et Coris Bourse) et les autres SGI du syndicat de placement», souligne ’Financial Afrik’’.

Cette opération d’émission lancée par le Niger, qui est libellée sur dix ans avec un taux d’intérêt de 6,3%, a été savamment arrangée par le chef de file, la SGI Niger, sous la direction de M. Djibrilla Beidari Touré. Quant au groupe de placement, il est composé de CGF Bourse, Africa bourse et Coris Bourse.

En termes plus clairs, explique-t-on, l’emprunt obligataire est un instrument financier émis par une personne morale (Etat, collectivité publique, entreprise publique ou privée) qui reçoit en prêt une certaine somme d'argent de la part des souscripteurs des titres. «Les obligations sont des titres financiers assimilables à une dette pour l’entreprise qui émet les titres. Lors d’un emprunt obligataire, l’émetteur et le souscripteur signent un contrat obligataire pour formaliser le prêt qui fixe notamment la maturité et le taux d’intérêt», souligne le Blog d'Investbook.

 Assane Soumana(onep)

18 août  2021
Source : http://www.lesahel.org/