Mauvaise gestion : Scandale financier dans le fonds commun de l’éducation

Apparemment, le détournement de deniers publics et privés et la corruption semblent avoir la vie dure au Niger. Chaque jour, c’est une nouvelle affaire de détournement qui fait surface. Selon des sources crédibles, une partie des fonds communs destinés à l’éducation des enfants nigériens aurait été détournée par des fonctionnaires véreux et sans scrupules tapis dans les circuits des ministères de l’enseignement professionnel et celui de l’enseignement primaire de l’époque. C’est la somme d’un milliard et demi (1 5 000 000) FCFA qui aurait été mise à sac par des individus sans moralité. Une situation qui fâche les partenaires techniques et financiers. Des partenaires qui exigent à ce que justice soit rendue et le remboursement de la somme avant toute reprise de la coopération dans le domaine de l’éducation au Niger.

Ce détournement massif de l’argent affecté par des partenaires étrangers à l’éducation est un acte gravissime qui mérite d’être sanctionné. Dans cette forfaiture inqualifiable, seraient cités des responsables des ministères de l’enseignement primaire et de celui de la formation professionnelle du temps du régime d’Issoufou Mahamadou. Un régime dont les animateurs ont ruiné le pays jusqu’à piller les ressources destinées à l’éducation des fils du pays. Ces ressources, frauduleusement soustraites, sont issues des impôts payés par des contribuables européens. Cette affaire qui insulte l’honneur, la crédibilité et la dignité du Niger, nous rappelle l’affaire dite ‘’ affaire BEMA ‘’. Une sale affaire dans laquelle des ministres ont été mis en accusation et emprisonnés. Les Nigériens s’attendent, également, à ce que justice leur soit rendue dans cette honteuse affaire qui ternit l’image de notre pays.

A suivre !

A.S