1er Forum des investisseurs pakistanais au Niger : Les potentialités économiques et d’affaires du Niger déclinées aux investisseurs pakistanais

Du 16 au 18 septembre 2021, Niamey accueille le tout premier forum sur les investissements et affaires de la République islamique du Pakistan au Niger. C’est le Premier ministre Ouhoumoudou Mahamadou qui a procédé au lancement dudit forum, hier jeudi 16 septembre, en présence d’une forte délégation pakistanaise conduite par le ministre fédéral du Pakistan, M. Pir Noor Ul Har Qadr, des députés nationaux, des membres du gouvernement, ceux du Corps diplomatique, des représentants de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger, ainsi que de nombreux autres invités. 

A l’ouverture de la rencontre, S.E Ouhoumoudou Mahamadou a tout d’abord loué les bonnes relations de coopération entre le Niger et le Pakistan. Cette coopération concerne jusque-là des domaines comme la santé, l'éducation, la sécurité, la défense et l’agriculture mais avec la tenue de ce forum, elle s’élargira, selon le Chef du gouvernement à l'agro-industrie, l'industrie pharmaceutique, les équipements chirurgicaux, l'habillement, l'artisanat et bien d’autres secteurs. « Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum accorde une attention particulière à l’exploitation de potentialités économiques de notre pays. Il a fait de cette option un des axes majeurs de son Programme de Renaissance Acte III, présenté au peuple nigérien lors de sa campagne politique et lors de son discours d’investiture », a rappelé le premier ministre.

Selon lui, le Chef de l’Etat s’est fixé pour objectif d’améliorer les principaux indicateurs de développement du Niger. « Notre pays regorge d’immenses potentialités d’investissement notamment dans le développement des chaînes de valeur agro-sylvo-pastorales ; la production des produits pharmaceutiques de base ; la mécanisation de l’agriculture ; la production de l’énergie ; l’exploitation des gisements pétroliers et miniers », a vanté le chef du gouvernement. De plus, selon lui, la position géographique unique de Niger, pays charnière entre l’Afrique au sud du Sahara et le Maghreb, lui confère un avantage certain dans la perspective de la zone de libre-échange continental (ZLecaf). « C’est pour cela que le Niger a entrepris un certain nombre de réformes devant permettre une facilitation et une réduction des procédures de création d’entreprises ou la mise en place d’un bureau d’information sur les crédits », a ajouté Ouhoumoudou Mahamadou.

Les autres mesures incitatives, citées par le ministre nigérien en charge du Commerce, M. Gado Sabo, portent sur la facilitation d’accès aux financements, la facilitation des procédures de paiement d’impôts, la modernisation de la procédure douanière, l’adoption de la loi sur le partenariat public-privé, l’adoption d’un code minier et pétrolier ainsi qu’une loi d’élaboration d’un projet de loi sur le cadre juridique et institutionnel de gouvernance de la zone économique spéciale. Quant à l’Ambassadeur de la République du Pakistan au Niger, S.E Ahmed Ali Sirohey, il a demandé à ses confrères investisseurs de saisir l’opportunité pour installer leurs industries au Niger. Le ministre fédéral du Pakistan, chef de la délégation, M. Pir Noor Ul Har Qadri, a lui exprimé la disponibilité de son pays à appuyer le Niger dans tous les domaines, tout en rassurant qu’il y a dans sa délégation des leaders dans les domaines de l’agriculture, de la santé, de la gestion de l’eau, de la construction et de la riziculture’’.

Le ministre pakistanais a, par la suite, rassuré les opérateurs économiques nigériens qu’ils peuvent bénéficier des politiques simples d’investissements du Pakistan. « Nous avons beaucoup d’opportunités à cause de notre position géographique et stratégique. En plus, je puis annoncer notre disponibilité à partager nos expériences avec le Niger dans la lutte contre la désertification et la pauvreté. La rencontre de cette première journée a ainsi permis aux deux parties de présenter et de vanter les potentialités et les avantages que présentent les deux pays. Des panels, des présentations de nouveaux projets et de reprise de certaines entreprises et sociétés, des opportunités d’investissements et d’affaire et des visites sont au programme de ces trois jours de forum nigéro-pakistanais. Notons que c’est près de 80 investisseurs pakistanais qui prennent part à cette rencontre de Niamey, qui a aussi pour objectif de faire du Niger une porte d’entrée des investisseurs pakistanais en Afrique.

Par Mahamadou Diallo(onep)

17 septembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/