Direction Générale des Douanes : Les douaniers nigériens réfléchissent sur la lutte contre la Corruption dans le milieu

La Direction Générale des Douanes organise ce Mardi 19 octobre 2021, dans l’amphithéâtre Ibrahim Yacouba du SNAD, une journée de réflexion sur la lutte contre la corruption en milieu douanier. Placée sous la présidence du ministre des finances, la cérémonie d’ouverture de cette rencontre a vu la présence des Directeurs nationaux des douanes, des chefs de division du corps et des responsables des unités douanières de la place, et de plusieurs autres invités élèves douaniers et autres. Cette journée de réflexion, une initiative propre de la direction générale est destinée aux agents des douanes, plus précisément les Directeurs nationaux, les chefs de division et les responsables des unités douanières de la place de Niamey et alentours. Plusieurs objectifs sont visés à travers la tenue de cette rencontre notamment celui de cartographier les pratiques corruptives en milieu douanier, leurs impacts et proposer des pistes de solution en vue d’y remédier ; d’évaluer l’ampleur de la Corruption en milieu douanier ; de collecter les données actuelles et réelles de façon participative  ou encore de partager des informations sur le programme anti-corruption et promotion de l’intégrité (A-CPI).

« La lutte contre la corruption de nos jours est devenue un combat à caractère international. De par sa dimension, la corruption constitue une menace grave qui pèse sur le développement des pays. Au Niger, cette lutte ne date pas d’aujourd’hui et constitue en ce moment une question prioritaire des pouvoirs publics nigériens. A cet effet un signal fort a été donné dans ce sens par le président de la République dans son discours d’ouverture, mais également lors de sa récente rencontre avec les responsables des régies financières et des autres administrations publiques » a d’entrée de jeu rappelé le directeur général des douanes, le colonel Abdallah Harouna.

Pour le directeur général des douanes, cette initiative de consacrer une journée afin de faire une analyse des pratiques corruptives en milieu douanier est plus que louable. Toutefois a-t-il précisé « nous nous devons de mettre de la volonté et nous servir de nos différentes expériences pour qu’au sortir de cette activité, nous disposons des moyens de lutte contre la corruption plus solides, plus efficaces et qui laisseraient paraitre une autre image de l’administration des douanes ».

Procédant à l’ouverture des travaux de cette journée de réflexion, le ministre des finances, Ahmad JIDOUD, a tout d’abord rappelé que cette journée de réflexion vise à souligner à quel point il est important d’adopter des mesures effectives pour combattre la corruption et instaurer des pratiques éthiques inclusives durant le processus de relance qui suivra la pandémie de COVID 19.

Pour le ministre Ahmad JIDOUD, cette activité vient a point nommé car elle s’aligne dans l’orientation globale définie par les plus hautes autorités au premier rangs desquels le président de la République, chef de l’Etat et le premier ministre chef du gouvernement.

« Pour le gouvernement dont j’ai en charge la gestion des finances publiques, la réédition de compte et la transparence sont des éléments fondamentaux pour garantir que les institutions publiques fonctionnent adéquatement et soient digne de confiance et renforcer la crédibilité de l’Etat et la légitimité des institutions républicaines » a indiqué le ministre des finances. 

La présente démarche de la Direction Générale des Douanes s’inscrit ainsi, dans la logique du signal fort, lancé par le président de la République, chef de l’Etat, lors de sa récente rencontre avec les responsables de l’administration publique où la volonté de mettre en place une gouvernance économique saine par la lutte contre la Corruption s’est nettement dégagée.

A noter que la Direction Générale des Douanes du Niger, est engagée depuis 2019 dans le programme Anti-corruption et Promotion de l’Intégrité (A-CPI) initié par l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD).

Il faut aussi rappeler, qu’au cours de cette journée de réflexions les participants ont eu droit à deux ateliers  sur des thématiques aussi importants qui sont : l’éthique en douane et la présentation du programme Anti-corruption et Promotion de l’Intégrité (A-CPI).

M.D.S