UEMOA : 9ème réunion du comité régional de pilotage du Programme de Transition Fiscale

Niamey a accueilli du 25 au 27 octobre 2021, la 9ème réunion du comité régional de pilotage du programme de transition fiscale, organisée par la commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africain. La cérémonie d’ouverture a eu lieu en présence du ministre du Plan, Dr Abdou Rabiou, représentant le ministre de Finances, du commissaire en charge du département des politiques économiques et de la fiscalité intérieure de la commission de l’UEMOA, Mahamane Gado et plusieurs hôtes.

Cette 9ème réunion du comité régional de pilotage du programme de transition fiscale a pour but d’examiner l’état d’avancement de la transition fiscale dans l’espace communautaire afin de dégager les recommandations et orientations utiles.

A l’ouverture, le ministre du plan qui a présidé la séance a indiqué l’importance de la transition fiscale qui est une réforme fiscale communautaire mise en place par l’UEMOA pour améliorer la mobilisation des recettes fiscales pour financer le développement. « La transition fiscale constitue un chemin privilégié pour assurer l’autonomie du financement du développement de nos Etats membres. », a-t-il révélé.

Le commissaire en charge du département des politiques économiques et de la fiscalité intérieure de la commission de l’UEMOA, Mahamadou Gado pour sa part a affirmé « la fiscalité de développement adoptée par notre union est une perspective de couvrir à terme les dépenses publiques d’une manière autonome, d’offrir aux citoyens des biens et services publics plus adéquats et d’assurer le financement des programmes de développement. »
C’est dire que la transition fiscale permet de renforcer la viabilité macroéconomique et d’assurer la convergence des économies nationales.

Un Programme de Transition Fiscale a été mis en place en 2006 par la commission de l’UEMOA. Ce programme est composé d’un comité régional de pilotage et des comités nationaux avec des rencontres périodiques pour apprécier les performances et faire des suivis. »

Ainsi, le comité de pilotage de transition fiscale a pour ambition de développer la performance des économies nationales. Selon le président dudit comité, Habasso Traoré, « C’est très important pour diriger l’action de l’état de développer le secteur privé. Pour cela, il faut des politiques sectorielles dans divers secteurs pour que les citoyens eux-mêmes, soient créateurs de richesses et que ces richesses supportent l’impôt et alimentent le budget de l’état. » A ce titre, « il existe des critères basés sur des statistiques financières qui sont des indicateurs qui permettent de jauger la tendance économique d’un état. » Ajoute-t-il dans une interview accordée au magazine Business Challenge.

Trois jours durant, le comité de pilotage a dirigé des travaux orientés sur la transition fiscale dans la zone UEMOA. En effet, ledit comité de pilotage regroupe l’ensemble des représentants et points focaux de la transition fiscale et des comités nationaux. Ces travaux leur ont permis d’établir un rapport, qui est le fruit des résultats atteints et performances des états membres. « Tous les pays ont commencé à modifier la structure de leur recette fiscale. De ce fait, on peut dire que la transition fiscale est en marche. Il existe encore des réformes à faire pour la mobilisation des recettes fiscales. L’union est sur une bonne dynamique. » a affirmé Mbra Sylvestre, Directeur de la coopération fiscale internationale.

I.C