Examens de CAP Edition 2020 : 3.180 candidats se lancent à la conquête du parchemin

Le ministre des Enseignements Professionnels et Techniques, M. Tidjani Idrissa Abdoukadri a procédé, hier à Zinder, au lancement des épreuves des examens du Certificat d’Aptitude Professionnel (CAP) 2020. Cette année, sur l’ensemble du territoire national, ils sont au total 3.180 candidats, dont 36 % de filles, à se lancer à la conquête dudit diplôme, qui ouvrira pour certains les portes de l’emploi et pour d’autres la poursuite de leurs études.

Alors que certains candidats compéteront pour le CAP des collèges d’enseignement technique, section Industriel, d’autres affronteront des épreuves du CAP du centre de Formation Professionnelle et Technique AMA et du CFPP et une troisième partie des candidats, affrontera les épreuves du CAP Aide Comptable et Employé de Banque (CAP/AC-EB), secteur tertiaire. Au total, il y a 13 filières sur lesquelles les différents candidats vont composer. Ces examens qui dureront 12 jours, concerneront des épreuves écrites et pratiques.

Après avoir ouvert l’enveloppe scellée à la cire et distribué la première épreuve, le ministre Abdoulkadri a indiqué que l’Etat a pris toutes les dispositions nécessaires pour la réussite de ces examens. Et cela malgré l’interruption des cours durant deux mois due à la pandémie de la Covid-19. «Le taux de 36% de filles sur les 3.180 montre que l’engagement pris par le Président de la République de favoriser l’engagement technique concernant la gente féminine est en train de se concrétiser», a-t-il déclaré. Le ministre a relevé que les effectifs ont globalement augmenté. «Ce qui dénote tout l’intérêt que le gouvernement accorde à la formation technique et professionnelle. Cette progression illustre aussi l’atteinte de l’engagement pris par le Président de la République SE. Issoufou Mahamadou et le gouvernement pour porter les effectifs globaux de l’Enseignement Technique et Professionnel à 40% des effectifs du secondaire d’ici 2021» a-t-il ajouté.

Le ministre Tidjani Idrissa Abdoukadri s’est réjoui du fait que ce sous secteur filière d’enseignement soit en train de connaitre des jours meilleurs, parce qu’il est des axes sur lesquels le gouvernement doit mettre l’accent pour ouvrir les portes de l’avenir aux enfants nigériens, pour leur permettre de trouver un emploi et de s’insérer socialement et économiquement. «Nous osons espérer qu’autant que ces examens aient bien commencé, autant qu’ils se terminent dans des bonnes conditions», a déclaré le ministre des Enseignements professionnels et techniques. M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri a attiré l’attention des formateurs et des candidats pour le respect des dispositions règlementaires concernant les examens.

Notons que pour la région hôte du lancement desdits examens, sur les 15 centres, 14 accueillent avec un effectif de 448 candidats, répartis en deux filières, à savoir la filière tertiaire avec 35 candidats (dont 26 filles) et la filière industrielle avec 413 candidats dont 124 filles.

Mahamadou Diallo(onep)

11 août 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...