Visite du ministre de la Défense Nationale au contingent tchadien en transit à Niamey : S’enquérir des conditions de stationnement des troupes

L’engagement pris par le Marechal Idriss Deby Itno, Président de la République du Tchad lors du dernier Sommet des Chefs d’Etat du G5 Sahel, d’envoyer des troupes tchadiennes dans la zone dite «de trois frontières» (Niger ; Burkina Faso et Mali) dans le cadre la lutte contre le terrorisme au Sahel, se concrétise. En effet, sur sa route pour sa zone de déploiement, le contingent est stationné depuis quelques jours côté du village de Sorey non loin de Niamey. C’est à ce contingent en transit que le ministre de la Défense Nationale, Pr Issoufou Katambé a rendu visite hier dans l’après-midi, en compagnie du Chef d’Etat Major des Armées, le Général de Division Salifou Modi ; du haut Commandant de la Gendarmerie Nationale ; des Ambassadeurs du Tchad et de la France au Niger, ainsi du Commandant de la Force Conjointe G5 Sahel et un représentant de la Force Barkhane.

Le contingent tchadien stationné à quelques kilomètres de la ville de Niamey sera incessamment engagé au sein de la Force conjointe G5 Sahel où il constituera le 8ème bataillon. En s’adressant aux soldats tchadiens, visiblement prêts à en découdre avec les terroristes, le ministre de la Défense Nationale, Pr Issoufou Katambé a dit être content de la venue de ces troupes pour appuyer les autres forces qu’elles rejoindront bientôt sur le terrain dans le cadre du combat contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière que mènent les Etats du G5 Sahel. «Comme je l’ai dit à N’Guigmi, nous sommes fiers que vous soyez là. Et nous savons que la victoire est certaine parce qu’on connait la bravoure et le professionnalisme des soldats tchadiens. Avec les moyens qui seront mis à votre disposition et les forces que vous allez trouver sur place, cela nous permettra, j’en suis sûr, d’en finir avec le terrorisme. Je ne vous le cacherai pas en disant que lors de l’audience que nous avons eue avec le Marechal S.E Idriss Deby Itno, il a pris l’engagement de vous rendre visite sur le terrain d’opération. Depuis que vous êtes rentrés en territoire nigérien, je suis tout ce qui se passe. Tous les problèmes que vous venez d’évoquer, je les ai entendus. J’ai tenu à ce que des solutions leur soient trouvées immédiatement. Je ne vous cache rien par rapport à ces problèmes que j’ai rendu compte au Président de la République S.E Issoufou Mahamadou, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées. Il m’a demandé de prendre toutes les dispositions pour que ces problèmes soient résolus. Aujourd’hui, je lui ai rendu compte qu’en ma connaissance, tous les problèmes posés ont trouvé leur solution. Maintenant, vous venez d’évoquer d’autres problèmes pour lesquels des dispositions seront prises pour leur trouver des solutions. Tout ce que nous vous souhaitons, c’est d’engranger des victoires. Nous sommes convaincus que notre vœu sera exaucé par le Bon Dieu, des victoires et des victoires», a ajouté le ministre de la Défense Nationale. Pr Issoufou Katambe devait aussi rassurer les troupes tchadiennes qu’elles sont chez elles ici au Niger, autant qu’en terre tchadienne. «Nous voudrons adresser, par votre canal, notre reconnaissance au Marechal Idriss Deby Itno, Président de la République du Tchad, président en exercice du G5 Sahel, pour son engagement et la volonté manifeste qu’il démontre en permanence dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé qui gangrènent notre espace commun», a précisé le ministre Katambé avant de saisir cette occasion pour féliciter aussi le Président Issoufou Mahamadou pour le prix MO Ibrahim qui vient de lui être attribué.

Quant au commandant de la Force conjointe du G5 Sahel, le général de Brigade Oumarou Namata, il a donné quelques informations sur le contingent tchadien. Ce dernier sera deployé à Téra qui sera la future base logistique de la Force Conjointe G5 Sahel. D’ores et déjà, des travaux d’aménagement du site  et un château d’eau sont en cours de réalisation. Le commandant est revenu aussi sur certains détails liés à la prise en charge des soldats. A ce niveau, a-t-il dit, un réajustement sera étudié pour tenir compte du coût de la vie. «La question de carburant et les moyens roulants en panne

seront pris en charge dès demain», a rassuré le commandant de la Force Conjointe.

Pour leur part, le commandant du bataillon tchadien le Colonel Saleh Bachar Bederio et le commandant des opérations du même bataillon ont exprimé leur vœu de disposer de moyens de communication pour équiper certains engins roulants dans le cadre des opérations sur le terrain.

Hassane Daouda

09 mars 2021
Source : http://www.lesahel.org/